Pulse of Europe : quand les Européens descendent dans la rue

  Sous les pavés, l’Europe ! Qui sont ces citoyens qui se rassemblent chaque dimanche et brandissent leurs drapeaux de l’Union européenne dans la rue ? Et quelle cause défendent-ils avec autant de ferveur ?

 

Itinéraire d’un mouvement pro-européen

   Vous en avez probablement déjà entendu parler, dans les médias, sur les réseaux sociaux, ou peut-être y avez-vous même déjà participé. Pulse of Europe est un mouvement citoyen promouvant l’Union européenne, ses politiques et ses valeurs au moyen de rassemblements publics. L’initiative vient d’Allemagne, où deux avocats, Daniel et Sabine Röder, ont appelé fin 2016 à la mobilisation des europhiles dans les rues de Francfort. Au fil des rassemblements, la foule s’est faite plus dense, atteignant le nombre symbolique des 1000 participants en février dernier. Le succès du mouvement a été tel qu’il s’est ensuite propagé un peu partout en Allemagne, de Cologne à Berlin, en passant par Heidelberg et Munich. La capitale allemande a récemment connu un record de participation avec près de 5000 citoyens brandissant pancartes et drapeaux européens dans les rues berlinoises.

   Mais la success-story de Pulse of Europe ne s’arrête pas là : séduits par cette idée de mobilisation en faveur du projet européen, d’autres pays se sont mis à organiser leurs propres rencontres entre citoyens pro-Union européenne. La France met en effet le mouvement à l’honneur chaque dimanche depuis fin février et compte de plus en plus de villes mobilisées (elles sont au nombre de cinq à ce jour : Paris, Strasbourg, Montpellier, Toulouse et Lyon). Les manifestations se multiplient également aux Pays-Bas, au Royaume-Uni, au Portugal, en Autriche et en Belgique, où les militants se retrouvent chaque weekend et revendiquent ensemble leur attachement à l’Union européenne. L’Espagne va elle aussi bientôt accueillir le mouvement. Ainsi, dans le contexte actuel du Brexit et de la montée de l’euroscepticisme, Pulse of Europe semble véritablement donner une impulsion nouvelle à l’UE et au débat politique européen.

euflag

« Let’s be the Pulse of Europe ! »

   La motivation de ces citoyens est donc la même : faire renaître l’Union européenne de ses crises (économique, politique et sociale) et combattre les populismes qui s’acharnent à critiquer les réformes menées par Bruxelles. C’est bien d’une seule et même voix que les adhérents au collectif Pulse of Europe défendent la construction européenne et la vision de ses pères fondateurs. Le phénomène a pris une ampleur particulière en raison des différentes campagnes électorales qui se tiennent en Europe cette année, notamment aux Pays-Bas, en France et en Allemagne, pays dans lesquels on enregistre une hausse de l’adhésion aux partis d’extrême-droite. Mais ces évènements ne sont pas les seuls à avoir eu l’effet d’un électro-choc sur les Européens.

  Interrogé sur les raisons qui l’ont poussé à conduire cette manifestation, Daniel Röder répond : « Il y a eu d’une part le référendum britannique sur le Brexit et d’autre part l’élection de Donald Trump aux Etats-Unis. A chaque fois ça m’a fait l’effet d’une douche froide, je me suis rendu compte que l’impossible pouvait devenir possible et je me suis dit : il ne faut pas attendre le lendemain de l’élection, il faut agir avant« . Selon lui, toutefois, l’Europe est encore loin d’être parfaite et doit en faire davantage pour rassurer ces citoyens : « Il y a plein de choses qui ne vont pas, à commencer par la communication. Au cours des dix, vingt dernières années, l’Union européenne s’est beaucoup éloignée des citoyens, elle manque de cohésion. C’est dans cette brèche que nous voulons nous engouffrer pour dire aux hommes politiques : nous avons besoin d’un projet d’avenir pour l’Europe.« , ajoute-t-il dans une interview accordée à ARTE.

  Bien que non politisé, Pulse of Europe expose sur sa plateforme en ligne son « programme » pour relancer le projet européen et y explique entre autres l’importance de se battre pour préserver les droits et valeurs de l’Union.

   Face au peu de place accordée à l’Union européenne dans certaines des campagnes électorales actuelles, l’action des militants demeure primordiale. Si le débat politique ne vient pas aux Européens, alors ce seront les Européens qui viendront à lui.

   Vous pouvez suivre l’antenne française de Pulse of Europe sur Facebook (@pulseofeurope) ou sur Twitter (@PoEFrance) et utiliser le hashtag #PulseOfEurope lors des rassemblements.

Virginie CARDOSO

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s