Hongrie : Viktor Orban provoque à nouveau Bruxelles

  Une fois n’est pas coutume : quelques mois seulement après son très contesté référendum sur les quotas de migrants, le Premier ministre hongrois Viktor Orban provoque une nouvelle fois l’UE en lançant une consultation populaire anti-européenne. Intitulée « Stoppons Bruxelles !« , cette consultation est parvenue au début du mois aux Hongrois sous la forme d’un questionnaire.

European Parliament - Viktor Orban

Crédits photo : The Romania journal

  La Hongrie ne semble pas en avoir fini avec Bruxelles. Alors que les Vingt-Sept célébraient les 60 ans du Traité de Rome à la fin de mois dernier, le Premier ministre hongrois a lancé le 1er avril une vaste campagne nationale visant à demander aux citoyens leur perception des politiques menées par l’Union européenne. Reçue il y a quelques jours dans les foyers hongrois, la consultation populaire de Viktor Orban se présente sous la forme d’un questionnaire à six points, portant majoritairement sur les politiques économique et d’immigration de l’UE.

Des questions orientées

  Simple provocation ou réelle ambition de faire entendre la voix du peuple hongrois ? Bence Tuzson, haut responsable du gouvernement hongrois, justifie l’initiative de cette consultation populaire de la manière suivante : « De grandes décisions et des combats sont à venir, et la Hongrie ne peut en sortir victorieuse que si elle a le soutien de tout le pays« , affirme-t-il. Le Premier ministre, quant à lui, invoque la préservation de l’indépendance de l’Etat, qui serait « menacée » par les institutions européennes.

  Les questions listées dans le document sont particulièrement orientées, laissant apparaître un réel rejet des politiques de l’Union européenne – rejet déjà bien présent dans le titre de la consultation : « Stoppons Bruxelles !« . En voici deux exemples frappants :

« Malgré les attaques terroristes qui se succèdent en Europe, Bruxelles veut laisser rentrer des migrants clandestins. A votre avis, que doit faire la Hongrie ?

Choix A : Il faut mettre sous surveillance les migrants jusqu’à ce que les autorités décident de leur sort.

Choix B : Les laisser circuler librement sur le territoire.« 

« La Hongrie a décidé de faire baisser les impôts et Bruxelles nous attaque pour cette mesure.

Choix A : Doit-on choisir de décider nous-mêmes de nos impôts ?

Choix B : Doit-on se résigner au diktat de Bruxelles ?« 

  Le sondage cible ensuite les organisations non gouvernementales (ONG), les accusant de « soutenir l’immigration illégale et de s’immiscer dans les affaires intérieures de la Hongrie« . Avec ce questionnaire, il n’y a plus de doute que le gouvernement hongrois a décidé d’aller à contre-courant des politiques européennes.

Des consultations de plus en plus critiquées

  Viktor Orban n’en est pas à sa première consultation populaire et ses initiatives font très souvent l’objet de vives critiques.

  En 2015 déjà, le chef de gouvernement hongrois avait lancé une consultation nationale sur les thématiques de « l’immigration et [du] terrorisme » qui avait été particulièrement mal accueillie par le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés. En octobre 2016, c’est un référendum sur la politique migratoire de l’Union européenne qui avait été organisé, recueillant finalement une majorité de voix en faveur de l’accueil des migrants en Hongrie, malgré un taux de participation au vote relativement faible.

  Bien que la consultation populaire ait été présentée et justifiée devant le Parlement hongrois par Viktor Orban, celle-ci n’a aucune valeur juridique et n’aura donc aucune incidence sur les décisions de Bruxelles. Mais les provocations à répétition du Premier ministre, elles, commencent bel et bien à peser sur la cohésion de l’Union européenne.

Virginie CARDOSO

2 réflexions sur “Hongrie : Viktor Orban provoque à nouveau Bruxelles

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s