Macron et Le Pen vainqueurs du 1er tour des élections présidentielles françaises

  Les urnes ont parlé : Emmanuel Macron et Marine Le Pen ont remporté le premier tour des élections présidentielles françaises avec respectivement 23,9% et 21,4% des voix, évinçant du premier coup les représentants des grands partis traditionnels de la droite et de la gauche. Retour sur un résultat d’élection aussi attendu qu’inédit.

MACRON-LE-PEN

Crédits photo : medias-presse.info

  Les sondages annonçaient leur victoire depuis plusieurs semaines. Avec plus de 8 millions des voix, le candidat d’En marche !, encore inconnu des Français il y a trois ans, a réussi à s’imposer lors de ce premier tour des élections présidentielles, suivi de très près par Marine Le Pen, la candidate frontiste, en retard d’environ 1 million de voix par rapport à son adversaire. Bien que prévisible, cette première élection a surpris par la manière dont elle a évincé François Fillon (19,9%) et Benoît Hamon (6,3%), les candidats des Républicains et du Parti socialiste. Jean-Luc Mélenchon n’a cependant pas démérité et est arrivé en quatrième position avec 19,6% des suffrages.

Second tour : un vote massif en faveur de Macron ?

  Suite aux résultats, Benoît Hamon et François Fillon ont appelé les électeurs à voter pour Emmanuel Macron et à faire ainsi barrage au Front national. C’est aussi ce qu’ont préconisé d’autres grandes personnalités de la gauche et de la droite, telles que Bernard Cazeneuve, Jean-Pierre Raffarin, Nathalie Kosciusko-Morizet ou encore Jean-Marc Ayrault. Jean-Luc Mélenchon, quant à lui, ne s’est pas exprimé sur le choix à adopter pour le second tour des élections présidentielles : « Je n’ai reçu aucun mandat des 450 000 personnes qui ont décidé de présenter ma candidature pour m’exprimer à leur place par la suite. Elles seront donc appelées à se présenter sur la plateforme et le résultat de leur expression sera rendu public.« , a-t-il expliqué lors de son discours.

  Statistiquement, la candidate frontiste a peu de chances de remporter le second tour face à Emmanuel Macron, qui recueille le soutien de la quasi-intégralité de la classe politique. D’après un premier sondage Ipsos-Sopra Steria, Marine Le Pen obtiendrait un score de 38% le 7 mai prochain – un nombre toutefois considérable qu’il ne faut pas négliger. A noter aussi que de nombreux électeurs préfèreront probablement s’abstenir ou voter blanc du fait qu’ils ne se reconnaissent dans aucun candidat présent au second tour.

Score historique du Front national

  Avec 21,4% des suffrages, Marine Le Pen obtient le plus haut score jamais atteint par le Front national à une élection présidentielle. Le parti enregistre en effet un bond d’environ 4% des voix par rapport en 2012, où il avait déjà obtenu le score important de 17,9%. Cumulant plus de 7 millions de votes, il s’agit du record de voix absolu pour le Front national. Jusqu’ici, le plus grand nombre de voix en faveur du parti d’extrême-droite avait été enregistré lors des élections régionales de 2015 (6,8 millions).

Réactions à l’étranger

 Force est de constater que les élections présidentielles françaises fascinent le monde entier depuis des mois. La presse étrangère s’était notamment passionnée pour les affaires de François Fillon et l’ascension fulgurante de Marine Le Pen, mais aussi pour celle d’Emmanuel Macron, souvent décrit comme l’outsider de cette campagne électorale.

 Plusieurs personnalités politiques européennes ont félicité Emmanuel Macron, c’est le cas de Jean-Claude Juncker et Federica Mogherini, respectivement Président de la Commission européenne et Haute représentante pour la politique étrangère et de sécurité, qui se sont réjouis de la qualification du candidat pro-européen.  En outre, l’Allemagne a également exprimé son soutien à l’égard du candidat d’En marche! via les déclarations du ministre des Affaires étrangères, Sigmar Gabriel, et porte-parole de la chancelière Angela Merkel. Le Premier ministre danois Lars Lokke Rasmussen a fait part de son optimisme de voir Emmanuel Macron au second tour, mais a prudemment rappelé qu’il fallait désormais attendre le scrutin final.

  Aux Pays-Bas et en Russie, Geert Wilders et Vladimir Poutine soutiennent sans surprise la candidate frontiste. Quant à Donald Trump, il s’est peu exprimé sur l’évènement, précisant simplement dans un tweet qu’il trouvait cette élection « très intéressante« .

Vous pouvez consulter la carte des résultats sur ce lien.

Virginie CARDOSO

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s