Un quatrième mandat pour Angela Merkel ?

  Le 20 novembre 2016, la chancelière allemande Angela Merkel a annoncé lors d’une conférence de presse au siège de son parti, l’Union chrétienne-démocrate CDU, son intention de briguer un quatrième mandat pour les élections législatives de septembre 2017. Si Mme Merkel venait à nouveau à être élue, elle égaliserait en termes d’années avec l’ancien chancelier Helmut Kohl, resté à la tête de l’Allemagne pendant quatre mandats, soit seize ans en tout.

  Présidente du parti CDU depuis avril 2000 et en fonction à la chancellerie allemande depuis novembre 2005, Angela Merkel avait, sans grande surprise, communiqué sa candidature aux prochaines élections législatives ainsi qu’à la tête de son parti politique. Cette candidature était en effet très attendue par la quasi-totalité des députés de la CDU et faisait depuis longtemps l’objet du soutien de plusieurs associations au niveau des Länder (Landesverbände), notamment dans la région de Bade-Wurtemberg.

merkel-1897320_960_720

Une majorité d’opinions favorables

  Quelles ont alors été les réactions de la classe politique et des citoyens allemands ? D’après un sondage mené par l’institut Emnid, 55% de la population allemande seraient aujourd’hui favorables à ce quatrième mandat, contre environ 42% l’année dernière. Cette augmentation de la cote de popularité semble s’expliquer par une position plus modérée de la chancelière vis-à-vis de l’accueil des réfugiés en Allemagne – une politique d’accueil vivement critiquée par l’électorat conservateur du pays – ainsi que par sa ferme réaction face à la victoire de Donald Trump aux élections américaines.

  En outre, la décision de Mme Merkel avait suscité une vague d’enthousiasme parmi les sympathisants de la CDU : 92% d’entre eux ont souhaité voir la chancelière continuer d’exercer ses fonctions pendant les quatre prochaines années. Une majorité de députés sociaux-démocrates (54%) s’était également prononcée en faveur de ce quatrième mandat.

  La chancelière mise désormais sur son expérience politique pour reconquérir l’électorat allemand : ses onze années passées au pouvoir constituent un atout important pour rassurer les électeurs et faire face aux diverses difficultés auxquelles l’Allemagne se voit aujourd’hui confrontée, telles que le terrorisme, le Brexit et la crise des réfugiés. Après quelques coups durs essuyés lors d’élections dans certains Länder, Mme Merkel prend de nouveau la tête de plusieurs régions et son parti est même récemment arrivé en tête dans le Land de la Rhénanie du Nord-Westphalie – fief de son adversaire social-democrate Martin Schulz.

Une concurrence modérée des autres partis allemands

    Angela Merkel reste justement consciente de l’enjeu considérable que représentent les futures élections législatives allemandes, déclarant que « ces élections [seraient] plus difficiles que les précédentes ». Affirmant que sa décision a été mûrement réfléchie, la chancelière a réitéré sa volonté de garantir la cohésion en Allemagne et de continuer à défendre les valeurs démocratiques du pays.

  L’enjeu de ces élections législatives repose précisément sur l’inversement des tendances politiques et l’ascension d’autres partis allemands, en particulier du parti social-démocrate SPD et du parti populiste AfD. Mais bien que ces derniers aient gagné rapidement en popularité ces derniers mois, on observe aujourd’hui un déclin tout aussi rapide dans la mesure où Martin Schulz peine, par exemple, de plus en plus à faire remporter son parti aux élections régionales. L’extrême-droite semble quant à elle fragilisée par le retrait de Frauke Petry de la campagne.

  Reste maintenant à savoir si les Allemands opteront pour l’expérience et la stabilité de la chancelière ou s’ils choisiront un candidat réputé plutôt inattendu, comme c’est déjà le cas aux Etats-Unis ou en France.

Virginie CARDOSO

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s