Donald Trump annonce le retrait des Etats-Unis de l’accord de Paris sur le climat

  Durant toute sa campagne, Donald Trump avait sévèrement critiqué la politique environnementale menée par l’ancien président américain Barack Obama, déclarant que celle-ci avait eu un impact négatif sur les emplois dans le pays. Le 1er juin dernier, Donald Trump, qui avait à plusieurs reprises nié la réalité du réchauffement climatique, a finalement annoncé le retrait des Etats-Unis de l’accord de Paris sur le climat.

newspaper-1959739_960_720

Une promesse climatosceptique bel et bien tenue

  C’est officiel : les Etats-Unis se retirent de l’accord de Paris sur le climat qui avait été signé fin 2015 par 194 pays. Après plusieurs semaines de doute, la décision est enfin prise : Donald Trump souhaite une fois de plus effacer l’héritage de son prédécesseur Barack Obama, convaincu que cet accord aurait un effet négatif sur les emplois américains.

  « Afin de remplir mon devoir solennel de protection de l’Amérique et de ses citoyens, les Etats-Unis se retireront de l’accord de Paris sur le climat », a déclaré Donald Trump depuis les jardins de la Maison Blanche, sous les applaudissements de ses soutiens. « Je ne peux pas, en conscience, soutenir un accord qui punit les Etats-Unis (…). J’ai été élu pour représenter les habitants de Pittsburgh, pas de Paris », a-t-il ajouté – une phrase qui a fait polémique auprès du maire  de Pittsburgh, qui a lui-même sévèrement condamné le choix de M. Trump. Ce dernier a ajouté que son pays était cependant prêt à négocier un nouvel accord sur le climat.

  Comment expliquer cette décision du président américain ? D’aucuns affirment ici qu’il s’agit d’un choix purement politique : après avoir quelque peu fait marche arrière sur le projet de construction du mur entre les Etats-Unis et le Mexique, le président Trump montre ici qu’il tient bel et bien sa parole, afin entre autres de ne pas décevoir son électorat.

Les dirigeants et PDG du monde entier dénoncent une « catastrophe »

  Alors que les plus proches partisans de Donald Trump ont applaudi l’initiative, notamment le jour de son annonce officielle, de nombreux élus locaux ont fait part de leur mécontentement face au retrait des Etats-Unis de l’accord sur le climat. C’est le cas par exemple du gouverneur démocrate de Californie, qui a qualifié la décision de Trump d' »erronée » et de « loufoque« . Pour certains Etats américains, ce choix se révèle incompréhensible dans la mesure où ils ont eux-mêmes investi de manière considérable au niveau écologique ces dernières années.

  Ailleurs dans le monde, les principaux chefs d’Etat et de gouvernement n’ont pas caché leur surprise et leur regret quant à ce retrait. L’Europe a notamment fait comprendre que la lutte contre le réchauffement climatique continuerait, même sans les Etats-Unis. La France, l’Italie et l’Allemagne ont réitéré cette volonté dans un communiqué commun rapidement après l’annonce du 1er juin. En outre, le commissaire européen à l’Action pour le climat Miguel Arias Canete a tenu à rassurer : « L’accord de Paris durera. Le monde peut continuer à compter sur l’Europe« . Bien que les pays européens respectent la décision de Donald Trump, ceux-ci ont également expliqué que l’accord ne pouvait en aucun cas être renégocié.

  Côté entreprises, les réactions ont elles aussi été très vives : les PDG de Tesla (constructeur de voitures électriques) et de Disney ont depuis lors annoncé leur retrait du cercle des conseillers économiques du président Trump. Plusieurs autres grandes entreprises, telles que General Motors, Wal-Mart, Google ou encore Microsoft, ont elles aussi dénoncé l’erreur de Donald Trump. La société General Electric a même elle-même déclaré que la lutte contre le réchauffement climatique était désormais l’affaire des entreprises, et non plus du gouvernement américain. Dans une lettre ouverte au New York Times, plusieurs de ces grands groupes ont tenu à affirmer que l’accord de Paris sur le climat permettait bel et bien de créer des emplois et d’augmenter la compétitivité et la croissance dans le pays.

La réaction française particulièrement remarquée

  Si les réactions des dirigeants du monde ont vraisemblablement eu un écho particulier après l’annonce de Donald Trump, c’est surtout la réaction française qui a retenu l’attention de nombreux médias et réseaux sociaux. En effet, peu après la déclaration du président américain, Emmanuel Macron s’est exprimé lors d’un discours officiel en français et en anglais pour évoquer sa réaction et sa détermination face au retrait des Etats-Unis de l’accord de Paris sur le climat.

Accord-de-Paris-Make-our-planet-great-again-le-tweet-record-d-Emmanuel-Macron_portrait_w674 (1)

  En choisissant de s’adresser directement au président Donald Trump ainsi qu’à tous les Américains en anglais – fait assez rare pour un chef d’Etat français – et d’expliquer sa détermination à poursuivre la lutte contre le réchauffement climatique, Emmanuel Macron a véritablement créé le buzz sur les réseaux sociaux. Le détournement par le chef d’Etat français du slogan de la campagne présidentielle de Donald Trump « Make America great again » en « Make our planet great again » a immédiatement suscité une vague de réactions d’enthousiasme et de fierté. Le président Macron, en plus d’avoir réagi à l’annonce avec sérieux, peut désormais se vanter d’une stratégie de communication réussie.

Virginie CARDOSO

Une réflexion sur “Donald Trump annonce le retrait des Etats-Unis de l’accord de Paris sur le climat

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s