France : l’Assemblée nationale se met en marche

  Le second tour des élections législatives en France a confirmé l’irrésistible ascension du mouvement La République en marche (LREM) : avec 350 sièges à l’Assemblée nationale, le groupe politique LREM-MoDem obtient la majorité absolue nécessaire pour gouverner le pays. Une victoire toutefois nuancée par la reprise de Les Républicains (LR) et le plus fort taux d’abstention jamais atteint sous la Vème République.

vote-1804596_960_720

Majorité absolue pour Emmanuel Macron et ses alliés

  La tendance du premier tour des élections législatives françaises s’est donc bel et bien confirmée : malgré un léger recul du nombre de sièges par rapport aux estimations de la semaine dernière (qui donnaient plus de 400 députés du mouvement La République en marche gagnants), Emmanuel Macron et ses alliés du MoDem ont obtenu 350 sièges sur 577 à l’Assemblée nationale, atteignant ainsi la majorité absolue. Cette victoire nette mais inédite de LREM aux élections législatives impose une recomposition presque totale de l’Assemblée : en effet, les trois-quarts de l’institution sont désormais composés de parlementaires qui n’avaient pas été élus en 2012, soit 432 parlementaires au total.

  Les estimations prévoyaient une victoire écrasante de La République en marche, mais les résultats ont nuancé cette majorité : la droite a pu gagner quelques dizaines de sièges supplémentaires, s’imposant ainsi en première force d’opposition face au mouvement du Président de la République.

  Avec cette victoire, l’Assemblée nationale se rapproche nettement de la parité dans sa composition, ce qui est une avancée considérable. Même si elle n’a toujours pas été atteinte, l’institution comptera désormais le plus grand nombre de femmes en son sein, à savoir 223 élues sur 577.

Les gagnants et perdants du scrutin

  La semaine dernière déjà, les ténors du Parti socialiste tels que Jean-Christophe Cambadélis, Elisabeth Guigou ou Benoît Hamon se voyaient éliminés dès le premier tour des élections. Les derniers candidats socialistes présents au second tour, principalement des anciens ministres de François Hollande, comme Najat Vallaud-Belkacem, Myriam El-Khomri, Jean-Jacques Urvoas ou Marisol Touraine, ont eux aussi été battus par leurs adversaires LR et LREM. Certains poids lourds de Les Républicains et du Front national ont également essuyé une défaite dans leur fief, c’est le cas entre autres de Nathalie Kosciuzsko-Morizet à Paris et de Florian Philippot à Forbach.

  Autre fait marquant de ces législatives : l’entrée à l’Assemblée nationale de Marine Le Pen et de 7 autres députés frontistes. La présidente de parti a largement été élue dans son fief d’Hénin-Beaumont dans les Hauts de France. Cependant, avec seulement 8 députés, le Front national ne parvient pas à constituer un groupe politique (qui doit comporter au minimum 15 parlementaires), ce qui ne lui permet pas de peser dans les décisions qui seront prises à l’Assemblée.

  Les six membres du gouvernement Philippe qui étaient candidats aux législatives (Marielle de Sarnez, Richard Ferrand, Bruno le Maire, Mounir Mahjoubi, Christophe Castaner et Annick Girardin) ont quant à eux tous été réélus. Ils conserveront leur poste à l’Elysée.

Un nouveau record d’abstention

  Tout comme au premier tour, le scrutin a été marqué par une très forte abstention à 57,4%, ce qui constitue un nouveau record sous la Vème République. La semaine dernière, 50,3% des Français s’étaient abstenus de voter pour diverses raisons : certains pensaient que le résultat était joué d’avance, d’autres, lassés du monde politique, ont préféré faire l’impasse sur ce vote et profiter du beau temps. Lors de ce second tour, force est de constater que cette tendance s’est confirmée.

Virginie CARDOSO

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s