Barcelone et Venise noyées sous le flot des touristes

  Chaque année, elles reçoivent une dizaine de millions de visiteurs. Face à un tel tourisme de masse, les villes de Barcelone et Venise étouffent de plus en plus et les habitants, excédés, n’hésitent plus à exprimer leur ras-le-bol. L’été sonne même l’heure de la « tourismophobie » pour les Vénitiens et les Barcelonais. Retour sur un phénomène qui prend une ampleur considérable en Europe.

venice-2112683_960_720

  Pour certains, le tourisme a ses limites. Pour d’autres, c’en est devenu un véritable cauchemar. Depuis quelques années, certaines grandes villes européennes sont submergées de visiteurs venus du monde entier, à tel point que les habitants ont décidé de mener une vraie guerre contre eux. Régulièrement, les Vénitiens et les Barcelonais descendent dans la rue pour manifester contre l’afflux massif de touristes et espérer ainsi reprendre possession de leur ville. Le but est toujours le même : faire prendre conscience aux autorités locales de l’enfer qu’est devenu leur quotidien à cause des millions de touristes.

  Dans le cas de Venise, le nombre de visiteurs se rendant sur place par an représentent 450 fois la population locale. Les Vénitiens se plaignent entre autres du comportement incorrect des touristes, qui ne respectent pas le patrimoine de la ville. Pour résoudre ces problèmes, une brigade des Gardiens de Saint-Marc (des employés dont la principale mission est de faire respecter les règles de la cité) veille quotidiennement à ce que la plus célèbre place de la Sérénissime ne soit pas endommagée par ceux qui commettent des incivilités.

barcelona-2390525_960_720

 Barcelone souffre des mêmes ennuis. Les habitants se plaignent constamment des touristes indélicats, notamment la nuit, lorsque ceux-ci finissent éméchés sur la voie publique. Selon eux, le problème est lié à la location de milliers d’appartements touristiques au coeur de la ville, qui attirent tous les visiteurs et font flamber les prix de l’immobilier, rendant ainsi les logements inaccessibles pour les Catalans. Face à l’exaspération des riverains, la mairie de Barcelone a pris des mesures pour prendre à nouveau le contrôle du tourisme et éviter que cette situation ne s’aggrave.

  Il y a encore quelques semaines, les Espagnols manifestaient dans les rues de Madrid, Barcelone et de Palma de Majorque pour anticiper les flux de visiteurs arrivant cet été. Avec plus de 75 millions de touristes par an, l’Espagne risque en tout cas de continuer son combat pendant encore un moment.

Virginie CARDOSO

 

Une réflexion sur “Barcelone et Venise noyées sous le flot des touristes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s