Raisman & Biles : a year after the Olympic dream

L’année dernière, le monde entier avait les yeux rivés sur Rio de Janeiro, au Brésil, alors que se déroulaient les JO d’été. Un an après, on parle beaucoup de l’attribution des Jeux de 2024, pour lesquels Paris est une candidate sérieuse. En attendant la nomination officielle de la prochaine ville qui accueillera les jeux, retour sur deux figures de la gymnastique artistique, Aly Raisman et Simone Biles.

 

 

 

 

Alexandra Raisman, double championne olympique

Née le 25 mai 1994, Alexandra Raisman a déjà été capitaine de deux équipes de gymnastique artistique aux JO d’été. En 2012, elle emmenait pour la première fois les Fierce Five – Jordyn Wieber, Gabrielle Douglas, McKayla Maroney et Kyla Ross- au sommet de leur sport. En 2016, elle réitère l’opération avec à ses côtés, les Final Five – Simone Biles, Gabrielle Douglas, Laurie Hernandez et Madison Kocian. Agée de seulement 23 ans, la jeune femme détient deux titres olympiques par équipe et 4 médailles individuelles, dont une en or aux exercices au sol.

Sa passion pour la gymnastique naît alors qu’elle n’a que 2 ans, lorsqu’elle voit les Magnificent Seven aux JO de 1996. Commence alors pour elle une longue vie faîte d’entraînements quotidiens, de sauts et d’étirements. En 2010, elle passe « senior » et participe aux Championnats du monde de Rotterdam. Le monde s’intéresse à elle à partir de 2011, lorsqu’elle concourt aux côtés de Jordyn Wieber, à l’époque championne nationale des Etats-Unis, aux Championnats du monde de Tokyo. Elle est nommée capitaine de l’équipe après la blessure d’Alicia Sacramone. Aux exercices au sol, elle remporte la médaille de bronze et ses sauts audacieux deviennent mondialement connus.

2012 sera sans doute pour elle l’année de tous les changements. Alors qu’elle s’entraîne pour les JO de Londres, elle termine le lycée en parallèle. En juillet, elle est nommée capitaine de l’équipe qui partira aux jeux. Sa vie va changer définitivement. Elle revient de Londres avec une médaille d’or par équipe, une autre individuelle et une en bronze à la poutre. Elle finit 4è au concours général, un peu amère, mais décidée à venir chercher la médaille qu’elle mérite en 2016.

Revenir en gymnastique après une pause de 4 ans est toujours difficile, voire impossible. On pense bien sûr à Nastia Liukin, championne olympique au concours général en 2008 à Pékin qui n’avait pas réussi à se qualifier pour les Jeux de 2012. Aly sortira victorieuse de cette épreuve et travaillera encore davantage pour être parmi les deux gymnastes autorisées à concourir. Cela n’a pas toujours été facile, mais elle remporte finalement la médaille d’argent, derrière sa compatriote, Simone Biles. Good job Aly!

 

 

 

 

 

Simone Biles, prodige de la gymnastique

La vie personnelle de la jeune artiste ne commence pas sous les meilleurs auspices. Elle naît le 14 mars 1997 dans l’Ohio d’une mère junkie et d’un père qui abandonne sa famille. Elle est finalement adoptée par son grand-père et connaîtra une vie normale. C’est peut-être son histoire personnelle qui donne à Simone Biles la force de se battre et la volonté de devenir toujours meilleures. A l’heure actuelle, elle est la meilleure gymnaste du monde et semble invincible. Elle aura même donné son nom à une figure, le Biles, comme Shushunova et Yourchenko avant elle…

En 2016, lorsqu’elle entre dans l’Arena de Rio, elle est loin d’être une inconnue pour le grand public. Tout le monde sait qu’elle va gagner l’or, et personne ne voit ce qui pourrait l’empêcher de rapporter 5 médailles d’or chez elle. Elle repartira finalement avec une médaille de bronze à la poutre, mais elle aura marquer les esprits du monde entier. Elle bat tous les records établis par les précédentes gymnastes en étant l’athlète la plus décorée en une seule fois. Simone Biles a été la seule gymnaste américaine à avoir eu l’honneur d’être désignée porte-drapeau pour les USA lors de la cérémonie de clôture.

 

 

 

Les JO de Rio se sont terminés il y a un an déjà. Dans quatre ans, qui sait comment l’équipe américaine de gymnastique sera composée? Gageons que Simone Biles et Aly Raisman fassent partie du voyage; elles ont encore toutes deux beaucoup à donner à ce sport…

 

19237801_10154002888142168_6088422433264163014_o

 

Chloé LOURENÇO

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s