Une mini vidéo stockée dans l’ADN

En 2012 déjà, le généticien George Church se réjouissait d’avoir réussi à faire tenir un essai de 300 Pages sur la biologie de synthèse sur un brin d’ADN. Cette fois, les scientifiques sont allés beaucoup plus loin en stockant un GIF dans la double hélice qui porte nos gènes.

A l’époque, pour y arriver, les équipes techniques du généticien américain avaient enregistré le livre sous la forme numérique, traduit en texte binaire, puis synthétisé sous forme d’ADN. Cette avancée spectaculaire avait mis en lumière la puissance de l’ADN et de ses capacités que l’on ne soupçonne pas encore.

Or, en juillet dernier, une équipe de George Church a rapporté dans Nature avoir réussi à stocker dans l’ADN un GIF -c’est-à-dire une mini vidéo- et pas n’importe laquelle : il s’agit d’une chronographie du XIXè siècle représentant un cheval au galop.

En utilisant les ciseaux génétiques CRISPR-Cas9, des scientifiques de Harvard ont réussi à encoder dans une bactérie vivante cette séquence du cheval au galop.

Bémol : il aura fallu plusieurs jours pour y arriver. Ce n’est donc pas demain la veille que cette forme de stockage va remplacer les CD et DVDs…

 

Chloé LOURENÇO

Une réflexion sur “Une mini vidéo stockée dans l’ADN

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s