Carnet de voyage : Copenhague

Ses couleurs, sa douceur de vivre, son architecture, sa culture du vélo et ses canaux. Copenhague est une capitale qui fait chavirer. On y arrive en avion, en survolant le détroit de l’Øresund et ses fameuses éoliennes maritimes. Escapade danoise pour bien terminer les vacances…

 

Nyhavn, la carte postale

Comme pour toutes les capitales, il y a des endroits à ne pas manquer et qui font écho à la ville. La carte postale Danoise est sans hésiter Nyhavn. Des petits ponts et un canal bordé de façades de toutes les couleurs. Bleu, rose, jaune. De nombreux bateaux y sont aussi amarrés et participent à l’image portuaire de Copenhague. Pourquoi tant de couleurs sur les façades des maisons? C’est une bonne question, et vous ne verrez pas deux fois le même bâtiment peint pareil que son voisin!

Une légende raconte que ce quartier était un repère de pêcheur, et que pour adoucir la grisaille danoise, souvent présente en hiver, les pêcheurs peignaient la façade des maisons avec les fonds de peinture qu’ils avaient utilisés pour peindre les cales de leur navires. Vrai ou faux, cette histoire est en tous cas bien jolie!

Si on continue plus au nord de Nyhavn, on rencontre la statue de la Petite Sirène, une star locale. La ville est entièrement dédiée à Hans Christian Andersen, le plus célèbre des conteurs pour enfants. Une statue à taille humaine représente la Petite Sirène regardant l’océan qu’elle a quitté pour toujours…

Pour sa réalisation, le sculpteur Edvard Eriksen s’est inspiré à la danseuse Ellen Price, qui en 1909 a été danseuse étoile au Royal Theatre de Copenhague dans le ballet « La Petite Sirène ». De toute façon, c’est la femme du sculpteur, Eline Eriksen qui servit de modèle pour la sculpture. La statue originale a ensuite été donnée à la ville de Copenhague par le producteur de bière et fondateur de l’entreprise Carlsberg, Carl Jacob

sen qui l’avait commissionné à Edvard Eriksen après avoir été séduit par la grâce de la danseuse Ellen Price. (source http://www.visitdenmark.fr/)

57e8296567d6be30489j

Christianshavn, un quartier royal

A l’image de Londres, Copenhague est une ville très attachée à la royauté, comme en témoigne son architecture et les pointes de ses toits, aux finitions dorées.  Le palais royal se traverse comme on traverse le Louvre en hiver. Il se visite, mais il faut y aller assez tôt, surtout en hiver, si l’on veut l’apprécier comme il se doit.

DSC04347

 

Copenhague est comme Amsterdam, une ville où l’eau et les multiples canaux ont pris possession des rues. Il est très agréable de se promener autour d’un canal, et de constater que l’architecture sur celui d’en face est sensiblement différente. Les toits aussi, dont les flèches se dressent dans la brume, sont impressionnants à regarder.

Pour se promener dans les rues et admirer les constructions -et les pavés des rues aussi- il faut se diriger vers le quartier de Indre By, où même les vélos sont interdits. Il n’y a pas à dire, les Danois savent vraiment ce que « piétons » veut dire. On verra alors de nombreux vendeurs de « street food », ce qui est très fréquent au Danemark.

 

 

Et au moment de reprendre l’avion à Karstrup direction Paris, on regrettera déjà de ne pas avoir passé plus de temps que cela dans cette ville mystique, au charme particulier, mais toujours chaleureuse malgré les températures frisquettes et la brume qui envahit Copenhague. Allez y! L’Europe est magnifique à découvrir, par tous les temps et en toutes saisons!

 

Chloé LOURENÇO

2 réflexions sur “Carnet de voyage : Copenhague

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s