Petite histoire de la minute de silence

  Utilisée pour rendre un hommage solennel à des victimes et exprimer un deuil, la minute de silence est aujourd’hui la façon la plus commune de commémorer un évènement tragique à plusieurs. Cette pratique vient en fait du Portugal, où le décès en 1912 d’un diplomate brésilien très apprécié à Lisbonne a suscité une tristesse si grande que dix minutes de silence ont été décrétées quelques jours plus tard par le président du Sénat portugais.

sailors-800780_960_720

  Considérée comme une manière de prier de façon non religieuse, la minute de silence a lentement fait son tour du monde au début du XXème siècle. Le temps de ce silence a également fait débat selon les pays : si le Portugal avait décrété dix minutes de silence pour la disparition du diplomate José Maria Da Silva Paranhos, le Royaume-Uni a quant à lui accordé deux minutes aux morts de la Première Guerre mondiale quelques années plus tard. C’est finalement à Paris à l’occasion des commémorations de l’armistice le 11 novembre 1922 qu’est instaurée la minute de silence telle que nous la connaissons aujourd’hui.

  Si elle était à l’origine utilisée pour rendre hommage aux soldats, la minute de silence s’est depuis étendue à un plus large pannel de personnalités. Mais la minute de silence dure-t-elle réellement autant qu’elle le devrait ? Et qui a le pouvoir de décider de cette durée ? Cette vidéo du journal Le Monde nous explique tout sur ce sujet :

Virginie CARDOSO

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s