Les critiques cinéma de Voix d’Europe : Mary (Gifted)

Dans les salles en ce moment, Mary (joué par Mckenna Grace), reprend l’histoire d’une petite fille prodige des mathématiques vivant avec son oncle Frank (Chris Evans) depuis pratiquement sa naissance suite au suicide de sa mère, également prodige des maths.

 

Les problèmes commencent lorsque la grand-mère de l’enfant (Lindsey Duncan) revient dans sa vie et souhaite que celle-ci suive des cours à l’université, plus adéquates à son génie. Frank, qui ne souhaite qu’une vie normale pour sa nièce, s’y oppose. Ce sera le début d’une histoire judiciaire pour la garde de l’enfant.

Le film voit aussi d’autres têtes d’affiche comme Octavia Spencer (La couleur des sentiments, Les figures de l’ombre) dans le rôle de Roberta, voisine de Frank et très attachée à Mary, et Jenny Slate (Saturday Night Live, Parks&Recreation) qui donne vie à Bonnie, maitresse de l’enfant, qui se rend compte du talent de la petite.

 

Mary

Le retour de Mark Webb

Le réalisateur de Mary, Mark Webb, revient dans la comédie dramatique après une parenthèse avec les deux Amazing Spider-man qui n’ont pas trouvé le succès attendu.

Webb, retrouve donc un style qui lui est plus approprié et dont il a déjà reçu les éloges pour son premier film (500) jours ensemble avec, en vedette, Joseph Gordon Levitt et Zooey Deschanel et qui racontait le processus d’une histoire d’amour sans final heureux.

Dans Mary on retrouve sans doute le style du réalisateur, qui aime jouer avec la mélancolie et les sentiments mais cette fois-ci on peut aussi apercevoir de l’espoir. De plus, les personnages sont montrés au naturel : ils peuvent être n’importe qui et c’est ce qui permet au spectateur de s’attacher à l’histoire.

 

image

L’avis de VDE

Tout au long du film le spectateur s’attache à ces deux personnages complètement différents mais unis par un amour fort qui rend impossible ne pas espérer un « happy ending » pour les deux protagonistes.

Chris Evans joue pour la première fois depuis quelques temps un rôle un peu plus sérieux et sombre, loin de son personnage le plus connu : Captain America.

Mark Webb réussi une nouvelle comédie dramatique et le spectateur ressort de la salle de cinéma avec un sourire satisfait.

Natacha DA ROCHA

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s