Glyphosate : peut-on se permettre d’attendre?

 » Le glyphosate est un acide organique faible, analogue d’un acide aminé naturel, la glycine, doté d’un groupement phosphonate », comme le précise Wikipédia. Mais une fois qu’on a dit ça, on n’est pas beaucoup plus avancé, n’est-ce pas? En français, le glyphosate est un herbicide absorbé par les feuilles des plantes et ayant une action généralisée. Plus connu par ne nom de son brevet , le Glyphosate ou Roundup fait aujourd’hui débat au plus haut sommet de l’Europe. Explications.

 

D’accord pour ne pas être d’accord

Le glyphosate, c’est la molécule contenue dans le Roundup, pesticide phare de la société Monsanto. Cet herbicide, commercialisé depuis 1974, devait faire l’objet d’une nouvelle autorisation de mise sur le marché en 2016 jusqu’en 2031, en toute logique. Considéré depuis 2015 comme « probablement cancérogène », le glyphosate est pourtant sur la sellette.

Fin octobre, les 28 devaient voter pour prolonger sa licence et donc, prolonger aussi sa vie d’une bonne dizaine d’années. Tout cela était sans compter sur le lobbying intense de certains pays tels que la France, qui veulent la mort du glyphosate. Dangerosité, toxicité, tout le monde s’accorde à dire que ce produit doit être interdit dans toute l’Europe.

 

Un vote repoussé au 9 novembre

Mais alors que tous les regards étaient braqués vers Bruxelles, mercredi 25 octobre, le vote concernant la réautorisation de l’herbicide le plus vendu dans le monde a été reporté, faute de majorité. Une fois de plus, et c’est bien dommage, les 28 membres de l’UE n’ont pas résusi à trouver un terrain d’entente. La prochaine réunion devrait avoir lieu aux alentours du 9 novembre, dans la mesure où un solution doit être trouvée avant le 15 décembre, date d’expiration de la licence du glyphosate.

A l’heure actuelle, l’exécutif européen hésite encore sur la durée de la nouvelle licence du Roundup. On s’orienterait, a priori, vers une prorogation de 5 ans de cet herbicide.

Si le sort du glyphosate est en suspens jusqu’aux premiers jours de novembre, la Commission devrait communiquer de nouveau sur la décision prise dans les prochains jours. Toute la question est de savoir si l’on peut encore se permettre d’attendre…

 

 

En attendant, voici un échange de SMS fort intéressant transmis par Le Monde.

 

Chloé LOURENCO

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s