Amsterdam, capitale de la petite reine. Et Paris ?

Amsterdam ! Une ville où il fait bon vivre, où les voitures ont été bannies depuis longtemps du centre-ville et où il est possible de respirer un air pur… En théorie bien sûr! Mais quand Paris imitera-t-elle Amsterdam ? Si effectivement, le mode de transport le plus utilisé dans la capitale néerlandaise est la bicyclette, cela ne présente pas que des avantages! Explications en images… 

Le vélo, le remède à tous nos problèmes ? 

Si vous vous êtes un jour rendu en Hollande, vous comprendrez de quoi nous parlons aujourd’hui. Dans ce petit pays, tout citoyen qui se respecte possède un vélo -il paraîtrait même qu’il y aurait plus de vélos que d’utilisateurs ! Dans l’imaginaire collectif des gens, se déplacer en vélo signifie circuler dans une ville où l’air est plus pur, où la pollution est largement réduite et où il fait bon vivre. Bien sûr tout cela est vrai, mais est-ce pour autant une bonne idée de vouloir installer ce système partout en Europe ?

A Paris par exemple, Anne Hidalgo, maire de la ville, souhaite progressivement arriver à une capitale 100% sans voiture. C’est simple comme principe : tout le monde roule sur deux roues ou dans les transports en commun. Simple, oui, mais réalisable ? On voit déjà que la fermeture des voies sur berge rive droite ont engendré de nombreux problèmes d’embouteillages sur les quais et les boulevards longeant la Seine. Les Parisiens, qui profitent de ce nouvel espace piéton, sont ravis de pouvoir se promener sans faire attention aux voitures, comme sur les quais rive-gauche. Oui, mais respirent-ils moins de particules fines? Rien de moins sûr, puisque les voitures se sont multipliées sur les boulevards et que leurs moteurs tournent pour rien lorsqu’elles sont coincées dans les bouchons.

Chez Voix d’Europe, nous nous sommes demandées si le système hollandais ne présentait que des avantages, ou si lui aussi était perfectible. Demos Kratos via les Hauts Parleurs nous donne un début de réponse en image :

Un système qu’il faut encore adapter et perfectionner

Amsterdam, le cauchemar du vélo ? Alors imaginez à Paris ! Il n’y a déjà pas de place pour contenir toutes ses roues dans une petite capitale, sans parler des véritables problèmes de circulation, où finalement, quand on se promène, personne ne sait où on doit se mettre. Amsterdam ne compte que 750 000 habitants, contre environ 7 millions pour Paris. Comment ferait-on pour s’y retrouver?

Il ne faut pas oublier non plus qu’avant de supprimer les voitures du paysage parisien, il faut optimiser et améliorer le service de transport en commun. Ceux qui ont déjà pris un métro entre 8h00 et 9h00 comprennent ce que je veux dire. Sans voiture du tout, il faudrait qu’il y ait plus de métro, plus de bus, plus de trams pour éviter de finir coincé contre son voisin et d’arriver dégoulinant de sueur au bureau. En France, on veut toujours aller trop vite, on veut toujours tout révolutionner. Mais peut-être faut-il aussi réfléchir avant de passer à l’action parfois !

Il est donc nécessaire d’adapter la ville avant de transformer le mode de vie de ses habitants.

 

Chloé LOURENÇO

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s