La Commission européenne souhaite stimuler l’apprentissage en Europe

  Désireuse de former aujourd’hui les employés de demain, la Commission européenne a récemment adopté une initiative dont le but est de stimuler l’apprentissage des jeunes en Europe. Cette décision s’inscrit dans le cadre de la nouvelle stratégie en matière de compétences pour l’Europe mise en place en juin 2016.

financial-2860753_960_720

  Avoir un « cadre européen pour un apprentissage efficace et de qualité« , telle est la mission que se donne l’Union européenne pour former les jeunes et relancer l’emploi dans les Etats-membres. Face à un marché du travail toujours plus exigeant, l’Europe souhaite augmenter l’employabilité des apprentis et faire (re)découvrir cette voie, souvent méconnue des citoyens alors même qu’elle débouche la plupart du temps sur une embauche.

  Aujourd’hui, près de 3,7 millions de jeunes Européens suivent un apprentissage. Si ce chiffre peut paraître assez conséquent, il se révèle dérisoire face à celui des 20 millions d’étudiants à l’université qu’on compte en Europe. L’apprentissage combine formation scolaire et formation professionnelle et l’apprenti bénéficie en outre des mêmes droits et obligations que des salariés.

  Dans certains pays de l’Union européenne, l’apprentissage est très courant, c’est le cas en Allemagne où il constitue une voie souvent choisie par les jeunes pendant leur parcours scolaire. Toujours dans le but de faire baisser le chômage de la jeunesse européenne, la Commission a réaffirmé sa volonté de multiplier les opportunités d’apprentissage dans l’UE. Jyrki Katainen, vice-président de la Commission européenne chargé de l’emploi, de la croissance, de l’investissement et de la compétitivité, a lui-même déclaré : « En nouant des liens directs entre la théorie et la pratique, entre l’école et le marché du travail, un apprentissage efficace et de qualité est un outil concret pour aider les jeunes à entrer dans la vie active solidement armés, tout en renforçant le capital humain en Europe. Il s’agit là d’un facteur crucial pour stimuler la compétitivité de nos sociétés et de nos économies.« 

  En France, le Président de la République et le gouvernement Philippe se sont donné pour ambition d’atteindre les 500 000 apprentis d’ici la fin de l’année, soit 100 000 de plus qu’en 2015.

Virginie CARDOSO

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s