L’Islande devient le premier pays au monde à rendre l’égalité salariale obligatoire

  C’est une première mondiale : l’Islande est devenue ce mois-ci le premier pays à légiférer en faveur de l’égalité de salaires entre les femmes et les hommes, rendant celle-ci de facto obligatoire. L’annonce de ce projet de loi avait été faite il y a à peine un an, au mois de mars 2017. Le petit pays nordique aux quelques 335 000 d’habitants est notamment connu pour son combat contre les discriminations de genre.

typography-2730340_960_720

L’Islande, un modèle et leader mondial en matière d’égalité

  « Si nous voulons le progrès, il faut l’imposer », a déclaré le ministre islandais des affaires sociales, Thorsteinn Viglundsson. Le 1er janvier dernier, une loi contraignant les entreprises de plus de 25 salariés à appliquer l’égalité salariale d’ici à 2022 est entrée en vigueur sur l’île nordique. Cette décision représente une avancée notoire pour l’égalité globale entre les genres et une victoire pour les employées islandaises qui gagnent en moyenne 16,1% de moins que leurs collègues masculins au même poste. L’attachement de l’Islande à ce combat est tel que, l’année dernière, elle a été placée pour la 9ème fois consécutive en tête du classement du Forum économique mondial sur les inégalités entre femmes et hommes.

  Et cette détermination se voit : le 24 octobre 2016,  25 000 femmes s’étaient rassemblées dans les rues de Reykjavík, la capitale islandaise, afin de dénoncer, comme leurs prédécesseuses 40 ans plus tôt jour pour jour, les inégalités salariales qu’elles subissent par rapport aux hommes. En 1975, la manifestation, appelée « le jour de repos des femmes » (Kvennafrì), avait mobilisé 90% des habitantes du pays – du jamais vu dans le monde. Quelques mois plus tard, en avril 2017, le Premier ministre récemment démissionnaire, Bjarni Benediktsson, avait publiquement fait part de sa volonté de mettre un terme à cette injustice : « Nous voulons que les gens se préoccupent de ce sujet, que les départements des ressources humaines mettent en place des normes de salaires et regardent ce qu’il est nécessaire de mettre en place pour qu’à la fin, le genre ne soit pas la raison pour laquelle les salaires sont différents », avait-il alors expliqué à la télévision américaine. Sans conteste, l’engagement de la petite île championne de l’égalité est un exemple à suivre pour de nombreux pays.

Qu’est-ce qui va changer concrètement pour les entreprises ?

   Les entreprises privées de plus de 25 salariés sont désormais soumises à cette loi qui met en place un contrôle des salaires par des autorités compétentes en la matière. Les sociétés qui respecteront la règle se verront attribuer un certificat de conformité à renouveler tous les trois ans. Dans le cas contraire, celles qui ne se respecteront pas le principe d’égalité salariale subiront une amende de 400 euros maximum par jour.
  Le Centre islandais pour l’égalité entre les genres veillera à la bonne application du texte de loi. Ce dernier va également au-delà du combat pour une rémunération égale : il se positionne également en faveur d’une égalité d’influence des femmes et des hommes dans la société et d’un équilibre entre les deux sexes concernant la conciliation vie professionelle/vie familiale.

Virginie CARDOSO

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s