JO d’hiver : quel bilan ?

C’est terminé avec ces 23es JO d’hiver de Pyeongchang. On retiendra le rapprochement entre les deux Corées. Dès l’ouverture, la sœur de Kim Jong-Un, le leader nord-coréen, est venue assister à la cérémonie, invitée par le président sud-coréen. Un geste de détente qui n’est pas passé inaperçu. Retour sur 15 jours de compétition haute en couleurs…

Quelques faits olympiques 

Ces jeux sont marqués par la participation de la Corée du Nord et un réchauffement des relations entre les deux Corées. Ils sont également marqués par la tchèque Ester Ledecká qui est la première athlète de l’histoire des Jeux olympiques d’hiver à gagner la médaille d’or dans deux disciplines olympiques différentes (ski alpin et snowboard) au cours de la même édition.

La Norvégienne Marit Bjørgen est l’athlète la plus décorée de ces Jeux avec cinq médailles en ski de fond, qui lui permettent s’installer au sommet du palmarès des Jeux d’hiver, hommes et femmes confondus avec un total de quinze podiums dont huit titres. Deux leurs côtés, Shaun White en snowboard half pipe et Dario Cologna en ski de fond sur 15 km gagnent leur troisième titre olympique dans leurs épreuves respectives, alors que Ireen Wüst devient la plus médaillée des patineurs et patineuses de vitesse aux Jeux en atteignant le total de onze podiums. Deux athlètes gagnent trois médailles d’or dans ces Jeux : le fondeur norvégien Johannes Høsflot Klæbo et le biathlète français Martin Fourcade.

La Norvège termine en tête du tableau des médailles avec 14 en or (à égalité avec l’Allemagne en terme de titres olympiques), 14 en argent et 11 en bronze pour un total de 39 podiums qui est le nouveau record d’une nation aux Jeux d’hiver.

La flamme olympique a été donnée à Pékin, qui organisera les Jeux du 4 au 20 février 2022, et qui sera ainsi, la première ville à avoir accueilli les deux évènements.

Chloé LOURENCO