La Croatie aux portes de l’espace Schengen

  Devenue membre de l’Union européenne en 2013, la Croatie ne fait toutefois pas encore partie de l’espace Schengen, où plus de 400 millions d’Européens peuvent depuis 1995 circuler librement sans être contrôlés aux frontières des Etats-membres. Le chemin vers une intégration plus approfondie du pays semble désormais se préciser.

international-2690998_960_720

La future présidence croate au Conseil : un moteur pour l’intégration

  Bien que la Croatie ait adhéré à l’Union européenne il y a seulement cinq ans, le pays est loin d’être à la traîne lorsqu’il s’agit d’assimiler davantage les principes de l’UE. De passage à Bruxelles pour rencontrer Jean-Claude Juncker et Donald Tusk, respectivement à la tête de la Commission européenne et du Conseil européen, le Premier ministre croate, Andrej Plenković, a affirmé sa volonté d’aller plus loin dans l’intégration de la Croatie dans tous les programmes de l’Union.

  C’est ainsi qu’il a notamment expliqué vouloir faire entrer son pays dans l’espace Schengen durant la présidence de la Croatie au Conseil, qui aura lieu au premier semestre 2020. A ce jour, seuls six Etats-membres de l’Union européenne ne font pas partie de l’espace Schengen : le Royaume-Uni, l’Irlande, la Roumanie, Chypre, la Bulgarie, ainsi que la Croatie.

  Andrej Plenković a également annoncé vouloir stabiliser encore plus ses relations avec les pays voisins de la Croatie, en particulier avec la Serbie. Pour rappel, la Serbie est quant à elle en bonne voie pour intégrer l’Union européenne d’ici 2025.

Virginie CARDOSO

Une réflexion sur “La Croatie aux portes de l’espace Schengen

Les commentaires sont fermés.