Carnet de voyage : Limerick

Située dans le Sud-Ouest Irlandais, la ville de Limerick est la troisième ville d’Irlande. Comptant une population de plus de 50 000 habitants, Limerick fait partie de ses villes ouvrières qui connaissent actuellement un essor économique et culturel sans précédent. Autrefois victime d’une image de ville pauvre et triste, où le chômage et le travail ouvrier étaient rois, Limerick est aujourd’hui en train de revêtir une nouvelle image, qui fait d’elle une ville dynamique et culturelle. Embarquement pour Limerick immédiat !

Histoire viking et anglo-normande

À l’origine, « Luimneach » désigne la région située le long des rives de l’estuaire du Shannon, que l’on appelait alors « Loch Luimnigh ». Les premières constructions annonçant officiellement la naissance de la ville de Limerick datent de 812, au cours des Invasions Vikings. Ce n’est qu’en 967 que Brian Boru s’empare de la ville, au cours de la bataille de Clontarf, l’opposant aux Vikings. Il confie alors la ville au clan O’Brien, clan influent, qui décide de développer d’avantage la ville.

Leur règne sur la ville n’est que de courte durée : dès le XIIeme siècle, les Anglo-Normands envahissent Limerick. Ce renversement de situation implique alors pour les anglos-normands ainsi que pour les Irlandais de co-exister dans la même ville.

Afin de clarifier les choses, et de ne pas se mélanger, les Anglos-Normands, bâtissent ce que l’on appelle aujourd’hui “English Town”, soit un quartier entièrement réservé aux Anglos-Normands. En réponse, les Irlandais bâtissent de leur côté l’Irish Town, quartier irlandais situé au sud de la ville. A cette période, sont également construit King John’s Castle, ainsi que la grande Cathédrale Sainte-Marie.

Quand Oliver Cromwell passait par Limerick… 

Durant les guerres civiles du XVIIème siècle, l’Irlande prend position pour le roi d’Angleterre en espérant des compensations et après plusieurs années de co-existence tumultueuse, les Irlandais décident de reprendre la ville, et de bouter les anglo-normands hors de la ville. Peine perdue : Oliver Cromwell assiège Limerick en 1651 et reprit la ville aux irlandais.

1690 fut également une période troublée pour la ville : les catholiques essuyant alors un échec cuisant à la bataille de la Boyne face à Guillaume d’Orange décidèrent de se réfugier à Limerick. Il ne faut pas oublier que Limerick était alors une ville fortifiée, protégeant la population par de hauts remparts imposants). Après un siège épuisant, les Irlandais parvinrent à remporter la bataille, et négocièrent la paix.

Grandeurs et décadence

Le XVIIIème siècle est cependant une période relativement faste pour la ville. Limerick est alors en plein essor, développant une industrie solide, et utilisant le commerce pour se développer d’avantage. La ville rebâtit peu à peu les bâtiments détruits au XVIIème siècle, et Limerick commence à reprendre une activité normale… Cependant, cette période fut de courte durée, et le XIXème siècle retentit comme le début d’un déclin irréversible.

La Grande Famine, ainsi que l’Acte d’Union plongèrent Limerick dans la pauvreté et la misère. Les pertes humaines innombrables fûrent un coup fatal pour l’économie de la ville, plongeant Limerick dans une situation inconfortable.

Cette situation, Limerick mit de nombreuses années pour s’en sortir. Les années 1990 sonnèrent comme un renouveau pour la ville : l’Irlande connait alors un souffle nouveau en terme d’économie et de nombreux investisseurs décident de croire en Limerick pour y bâtir de nouveaux projets.

 

King John’s  Castle 

Le château du Roi Jean est bâti sur les fondations d’une forteresse viking construite en 922 par le chef viking Thormodr Helgason. Tout au long du xème siècle, les Irlandais menèrent des batailles contre les Vikings, le château changeant de main selon les victoires.

En 1172, les Anglo-normands arrivèrent, désirant s’approprier la ville de Limerick. Ils n’y sont parvenus qu’en 1195, sous le règne de Jean, roi d’Angleterre et seigneur d’Irlande. C’est lui qui ordonna la construction du château au début des années 1200, afin de défendre la frontière représentée par la rivière et le pont, situés entre les royaumes gaéliques à l’ouest et les royaumes normands à l’est et au sud. En effet, chaque partie du château avait été pensée stratégiquement afin de pouvoir se défendre contre les éventuels assaillants de la manière la plus sécurisée possible.

Et cela a été bien pensé, dans la mesure où le château va connaître pas moins de cinq sièges rien qu’au XVIIème siècle ! Il servira par la suite de caserne militaire pour l’armée britannique jusqu’en 1922, puis sera réhabilité et ouvert au public.

Il représente l’un des atouts touristiques majeurs de Limerick.

 

Chloé LOURENÇO

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s