Carnet de voyage : Tolède

Tolède, ville située à 70 km au sud-ouest de Madrid, possède une histoire millénaire. Arrosée par le Tage, elle étend sur 232 km à une altitude moyenne de 529 mètres. Célèbre pour avoir hébergé pendant plusieurs siècles la capitale du royaume d’Espagne, elle a également abrité simultanément les trois religions monothéistes, qui vivaient en harmonie. Explorations ! 

 

1_toledo_spain_evening_sunset_2014_DXR_edit

 

Une histoire qui remonte à l’âge de bronze

Si les premiers hommes ont posé les premières pierres de l’histoire de l’humanité à Tolède, cela n’est pas un hasard. Située sur une colline, desservie par le Tage, elle était imprenable. La hauteur permettait de voir arriver l’ennemi, le fleuve servant quant à lui de barrière naturelle et de vivier à poisson en cas de siège. Ainsi les habitants de Tolède doivent leur prospérité au Tage.

Cependant, c’est durant l’Antiquité que la ville prend de l’ampleur. En 192 avant JC, les Romains fondent la ville de Toletum et y apportèrent la modernité. L’historien romain Tite-Live parle de la cité dans ses écrits qu’il qualifie de « petite ville fortifiée ».

Au Vème siècle, Tolède est envahie et pillée par les Barbares (Vandales, Suèves…). Elle devient, à partir du milieu du VIème siècle, capitale des Wisigoths, qui ont conquis une grande partie de la péninsule.

Elle change encore de mains deux siècles plus tard lors de la conquête musulmane de l’Espagne par Tariq Ibn Ziyad. Entre 712 et 1085, Tolède appartient au Califat omeyyade puis à celui de Cordoue.

the-city-of-toledo-2867688_1280

 

Pendant le Moyen-âge, Tolède prend de l’importance 

Le roi chrétien Alphonse VI de Castille reprend la ville aux musulmans le 25 mai 1085, lors de la Reconquista du pays. Toutefois, il n’expulse pas les musulmans de la ville. C’est ainsi que Tolède a abrité les trois religions monothéistes pendant plusieurs siècles dans la bonne entente. On trouve d’ailleurs encore à Tolède une synagogue, une mosquée et une cathédrale.

Entre les XIIème et XVIème siècle, la ville est une des capitales de Castille les plus influentes du pays, ainsi qu’une des villes les plus puissantes d’Espagne. Jeanne la Folle, filles des Rois Catholiques Isabelle de Castille et Ferdinand d’Aragon, y est née le 6 novembre 1479. Elle y fut également désignée, avec son époux, Philippe I, comme héritiers de la Couronne.

Son fils, le célèbre Charles Quint, décida de faire de Tolède la capitale de l’Espagne ainsi que le siège de la Cour. Ce n’est qu’en 1561 sous le règne de Philippe II qu’elle sera détrônée par Madrid dans ce double rôle.

Pendant la guerre civile 

Lorsque la guerre civile espagnole se déclenche, Tolède se situe en zone républicaine. Mais très vite, les choses se dégradent et durant 70 jours, des troupes nationalistes réitèrent à un siège mené dans l’Académie militaire de l’Alcazar. Elles ont été secourues le 28 septembre 1936 par les troupes du général Varela.

Culture 

Tolède était particulièrement renommée pour sa production d’acier, et notamment pour ses épées et ses couteaux. Ses techniques étaient importées de Perse, et plus précisément de Damas. On parle d’ailleurs de pommeaux d’épées « damasquinées », c’est-à-dire décorées à la façon de Damas ».

Si vous aimez l’art, rendez vous à Tolède. Vous aurez la chance d’admirer les oeuvres de El Greco, venu à Tolède dans la dernière partie de sa vie. El Entierro del Conde de Orgaz exposé dans l’église de Santo Tomé.

1280px-El_Greco_-_The_Burial_of_the_Count_of_Orgaz
El entierro del Conde de Orgaz, El Greco

 

Tolède est donc une ville complète, où il fait bon de se promener et de se cultiver. La culture est partout présente, au coin de chaque rue, et sous chaque porche. Le temps est passé dans cette ville merveilleuse en laissant des traces que nous avons réussi à conserver sans oublier. ¡ Enhorabuena Toledo !

 

Chloé LOURENÇO