La Finlande prête à augmenter sa contribution au budget de l’UE après le Brexit

  Alors que la Commission européenne a dévoilé il y a deux semaines ses propositions de budget pour la période 2021-2027, suscitant par la même occasion l’indignation de certains Etats-membres, la Finlande a quant à elle récemment fait savoir qu’elle ne voyait pas d’inconvénient à augmenter sa contribution financière suite au retrait du Royaume-Uni.

euro-1353420_1280

  Suite à la rencontre fin avril avec le commissaire européen au Budget, Günther Öttinger, et le ministre des affaires économiques Mika Lintilä, le ministre des affaires européennes a annoncé être favorable que la Finlande serait favorable à l’augmentation de la contribution du pays au budget pluriannuel de l’Union européenne après 2020. « Nous pouvons évoluer autour du 1%, à la hausse ou à la baisse en fonction de comment sera concrètement dépensé l’argent« , a-t-il expliqué lors d’une conférence de presse.

  Début mai, la Commission européenne a soumis ses propositions concernant l’avenir du budget de l’UE, laissant plusieurs Etats-membres sceptiques sur la manière dont ces dépenses et recettes seront gérées. Les coupes budgétaires prévues dans la PAC (Politique Agricole Commune) et la politique de cohésion sont en effet loin d’être passées inaperçues. Outre ces diminutions, certains pays voisins à la Finlande contributeurs nets au budget de l’UE, tels que la Suède et le Danemark, ont fait savoir qu’ils étaient opposés à toute augmentation au-delà du niveau actuel de 1% du PIB de chaque Etat.

 

Virginie CARDOSO