ONU : un pacte mondial pour défendre l’environnement

Le jeudi 10 mai 2018, l’Assemblée générale des Nations Unies adoptait à une très large majorité une résolution ouvrant la négociation d’un pacte mondial pour la défense de l’environnement. Cette résolution doit combler les lacunes du droit international en la matière. Une étape déterminante dans la mobilisation de la communauté internationale pour la protection de l’environnement. 

Un projet français 

En septembre 2017, sous l’impulsion de Laurent Fabius, président du Conseil constitutionnel, la France avait présenté un projet de pacte mondial pour l’environnement.

Fruit de six mois d’intenses consultations et négociations, ce résultat permet à ce projet ambitieux de définir un cadre international dans lequel les Nations Unies, les organisations internationales et la société civile seraient impliquées.

Prise de conscience internationale 

On le sait, depuis la COP21 en 2015, la France est particulièrement active dans la défense et la protection de l’environnement.

La planète fait face à une crise internationale sans précédent : il y a donc urgence à agir, peu importe ce qu’en pensent certains dirigeants comme Donald Trump. C’est ce constat alarmant qui a motivé la France à défendre l’importance d’un traité international.  Le but ? Consolider la valeur juridique et codifier les grands principes du droit international de l’environnement.

Ce projet universel a pour ambition d’offrir un socle commun, une législation commune, qui, sans se substituer aux conventions environnementales existantes, viendrait la compléter et faciliter leur mise en oeuvre.

En outre, l’Assemblée générale des Nations Unies a déclaré attendre les recommandations du groupe de travail d’ici le premier semestre 2019. En fonction des résultats, elle réfléchirait à la tenue éventuelle d’une conférence intergouvernementale en vue de l’adoption d’un instrument international.

Résolution adoptée à une très large majorité

« Trouver une solution à la dégradation de l’environnement est un long chemin » expliquait le représentant de la Bolivie, prônant l’implication de tous les citoyens du monde. C’est pourquoi la France remercie tous les pays qui se sont associés à cette initiative et a remercié « tous les Etats pour leur esprit constructif« .

La résolution a été adoptée à une très large majorité et a même recueilli une centaine de parrainages de pays, témoignant de la forte adhésion à ce projet. L’opposition des USA, de la Fédération de Russie, des Philippines, de la Syrie et de la Turquie n’aura finalement pas eu le dessus.

Tout le travail reste à faire en matière de protection de l’environnement, et chaque Etat doit prendre ses responsabilités. Espérons que cette résolution ne restera pas un simple coup d’épée dans l’eau, et ira vers un monde plus vert.

Chloé LOURENÇO

Une réflexion sur “ONU : un pacte mondial pour défendre l’environnement

Les commentaires sont fermés.