Mariage homosexuel : où en est l’Union européenne ?

  Récemment, le mariage pour tous, rendu possible grâce à la loi Taubira, a fêté ses 5 ans en France. Mais où en est le mariage homosexuel dans l’Union européenne aujourd’hui ? Sur les 28 Etats membres, quatorze pays le reconnaissent officiellement, certains depuis le début des années 2000. Tour d’Europe de ce droit LGBT.

gay-1985899_960_720

Les pionniers du mariage homosexuel

  En 2001, les Pays-Bas ont légalisé le mariage homosexuel, devenant ainsi le premier pays de l’UE – et au monde – à autoriser l’union. Suivront ensuite la Belgique (2003), l’Espagne (2005), et la Suède (2009). Si les pionniers semblent essentiellement venir de la partie Nord de l’Europe, certains Etats du Sud, où la religion catholique est pourtant très présente, ont eux aussi rapidement adopté le mariage homosexuel. C’est le cas donc de l’Espagne, mais aussi du Portugal, où les couples de même sexe peuvent se marier depuis 2010.

Ceux qui l’ont légalisé récemment

  Cela a ensuite été au tour du Danemark de rejoindre ses voisins européens sur le droit à cette union en 2012. Le 23 avril 2013, la loi Taubira ouvre finalement le mariage aux couples homosexuels en France après des semaines de débats et de contestations du mouvement La Manif Pour Tous. Aujourd’hui, on compte 40 000 unions entre personnes du même sexe dans notre pays. La Grande-Bretagne (hormis l’Irlande du Nord) a elle aussi légiféré en faveur de ce droit en LGBT la même année.

  Il y a quatre ans, la Finlande a elle aussi reconnu le mariage homosexuel, mais ne l’a rendu applicable que très récemment, l’année dernière. En 2015, deux autres pays membres de l’Union européenne ont franchi ce pas : le Luxembourg et l’Irlande, cette dernière ayant adopté la décision par référendum. Enfin, en 2017, l’Allemagne, l’Autriche et Malte ont elles aussi légiféré en faveur du mariage entre couples du même sexe. La reconnaissance officielle a été très médiatisée en Allemagne, où elle a eu lieu très rapidement après le lancement du débat au Bundestag, bien que la chancelière Angela Merkel ait voté contre.

Et ailleurs ?

  Parmi les quatorze pays composant l’autre moitié de l’Union européenne, huit d’entre eux autorisent l’union civile, c’est le cas dans plusieurs pays du Sud de l’Europe et de l’ancien bloc soviétique, à savoir en Italie, Croatie, Slovénie, Hongrie, Grèce, République tchèque, Estonie et à Chypre.

  C’est donc principalement à l’Est que le mariage homosexuel et l’union civile entre individus du même sexe sont aujourd’hui encore totalement interdits. En effet, la Pologne, la Bulgarie, la Roumanie, la Slovaquie, la Lettonie et la Lituanie sont encore loin de faire respecter ce droit LGBT. Pour quatre d’entre eux (la Pologne, la Lituanie, la Lettonie et la Bulgarie), cette interdiction figure explicitement dans les textes constitutionnels.

  Il y a quelques jours toutefois, la Cour de justice de l’Union européenne a condamné la Roumanie à accorder un titre de séjour à un Américain marié à un Roumain – document qui lui était jusqu’ici refusé en raison de leur union homosexuelle. Cette décision historique redonne ainsi un espoir aux couples de même sexe, même dans les pays européens où le mariage homosexuel est encore illégal.

Virginie CARDOSO