Suisse : quand la main d’oeuvre se fait rare

  Si la situation économique de la Suisse semble au beau fixe (plein emploi, taux de chômage à seulement 2,7%), la réalité cache pourtant bien plus d’inconvénients qu’on ne le croit. En effet, votée en 2014, la restriction de la libre circulation des travailleurs européens dans le pays est entrée en vigueur le 1er juillet dernier.

flag-999687_960_720

  La situation économique de la Suisse a de quoi faire rêver n’importe quel pays luttant pour faire baisser son taux de chômage trop élevé. Et pourtant, elle semble loin d’être idéale : en effet, les entreprises peinent de plus en plus à recruter de la main d’oeuvre qualifiée, comme dans les secteurs du bâtiment et de la petite enfance.

  Et cela pourrait bientôt s’empirer avec l’entrée en vigueur le 1er juillet dernier de mesures de restrictions d’immigration, votées en 2014. Ces mesures empêchent la libre circulation des travailleurs européens, réduisant donc la possibilité pour la Suisse d’employer plus de main d’oeuvre. Reste maintenant à voir si la situation continuera à se dégrader au fil des mois en raison de la mise en oeuvre de ces restrictions.

Virginie CARDOSO