Amsterdam, victime de son tourisme

  Après Barcelone et Venise, c’est au tour d’Amsterdam de tirer la sonnette d’alarme du tourisme de masse. La capitale des Pays-Bas a en effet de plus en plus de mal à gérer l’arrivée de ses millions de touristes qui dégradent régulièrement les rues et nuisent à la qualité de vie des riverains.

amsterdam-1244789_960_720

  Amsterdam pourrait bien avoir changé de visage la prochaine fois que vous vous y rendrez : la municipalité souhaite en effet faire en sorte de diminuer le tourisme de masse dans la capitale hollandaise. Pour quelles raisons ? Depuis quelques années, Amsterdam, comme plusieurs de ses voisines européennes, n’est pas épargnée par l’arrivée en masse de touristes, notamment grâce au célèbre site de locations AirBnB qui permet de voyager facilement et à moindre coût.

  De plus en plus de riverains dénoncent une situation devenue ingérable : les loyers explosent dans la capitale, de nombreux logements sont désormais réservés aux locations de vacances, et les nuisances sonores empêchent toute tranquillité. Afin de remédier à ces problèmes, la municipalité veut mettre en place des amendes particulièrement élevées destinées aux touristes ne respectant pas les règles de propreté et de vivre-ensemble.

  Autre projet pour éviter le rassemblement des touristes dans le centre-ville : les points d’embarquement des bateaux-mouches pourraient être déplacés vers la périphérie. Les commerces prisés par les touristes (magasins de souvenirs, snacks) seront eux aussi potentiellement concernés par ces mesures d’éloignement afin de redonner la possibilité aux habitants d’Amsterdam de se réapproprier leur ville.

Virginie CARDOSO