Les critiques cinéma de VDE : Sans un bruit

« Sans un bruit » quand le silence est essentiel

Sorti dans les salles américaines en avril 2018, Sans un bruit (A quiet place, son titre original), a tout de suite conquis des millions de spectateurs restant 15 semaines dans les salles. Le film n’arrive en France que 2 mois après la sortie aux Etats Unis. L’histoire se passe en 2020 où un grande partie de la population a été exterminée par des créatures sensibles aux sons. Règle numéro 1: pas de bruit!

 

 

 

Film d’horreur au casting étoilé

Sans un bruit est le 3ème film réalisé par John Krasinski, mieux connu par les foules  pour son rôle de Jim Halpert dans la série The Office à laquelle il a participé durant toutes ses 9 saisons. 

Krasinski reprend le rôle de Lee Abbott qui se retrouve coincé dans cet épouvantable monde silencieux avec sa femme Evelyn Abbott et ses trois enfants Marcus, Regan et Beau.

Evelyn Abbott est jouée par Emily Blunt, femme dans la vraie vie de John Krasinski, connue pour ses rôles dans des films comme Le diable s’habille en Prada, Edge of Tomorrow ou encore Sicario. Cette relation directe et personnelle entre les deux acteurs principaux est palpable également à l’écran où le jeu d’acteur entre les deux est à son comble et il est extrêmement facile de s’attacher à cette petite famille coincée dans le silence absolu. 

Les plus jeunes acteurs sont également des petites stars du grand écran notamment Millicent Simmonds, connue pour son rôle dans le film Le musée des Merveilles (que Voix d’Europe vous conseille fortement si vous ne l’avez jamais encore vu), qui donne vie à Regan malentendante depuis la naissance vivant donc déjà dans un monde silencieux et qui n’a pas en revanche la conscience du bruit devenant ainsi un danger pour le reste de sa famille. 

Autre jeune talentueux au casting de Sans un Bruit, Noah Jupe qui joue Marcus Abbott et dont l’on a déjà pu apprécier le jeu d’acteur dans le film Wonder (vous pouvez retrouver la critique VDE sur Wonder ici).

Cet incroyable casting et l’histoire passionnante et attachante de la famille Abbott font de Sans un Bruit un film d’horreur pas comme les autres et qui rappelle beaucoup le succès de Get Out.

Sans-un-Bruit-A-Quiet-place-660x330

Sur les traces de Get Out

L’an dernier tout le monde parlait du film d’horreur Get Out de Jordan Peele, qui a reçu l’Oscar de meilleur scénario original. Cette année, c’est au tour de Sans un bruit de prendre la place dans le coeur des fan du genre horreur. 

Comme le film de Peele l’an dernier, A quiet place (nom original anglais du film) touche le spectateur et humanise les personnages principaux de l’histoire en les rendant attachants aux yeux du public. Si dans Get Out le spectateur devait faire face à la peur du racisme incarné par la famille Armitage, dans Sans un bruit c’est la peur primaire du silence qui est mise en avant de manière très intelligente et entrainante. 

Tout comme le film de Jordan Peele, Sans un bruit est un succès non seulement des critiques mais également au box-office: aux Etats-Unis et au Canada le film est resté dans les salles pour 15 semaines avec un total de 187 771 561$, réalisant entre autre le troisième meilleur démarrage de tous les temps pour un film d’horreur.

En France le film ne reste dans les salles que 4 semaines mais les résultats sont tout de même bons, avec une première semaine en tête du box-office français (611 120 entrées totales à la fin des quatre semaines). Get Out a fini sa course au box-office américain avec 175 484 140 $.

Ces chiffres montrent comment le monde des films d’horreur est en pleine évolution et attirent de plus en plus de spectateurs dans leurs salles.

2411830

 

L’avis de VDE

Les 20 premières minutes du film mettent tout de suite le spectateur dans la peau des Abbott et introduisent à la perfection la suite du film Le silence est prédominant dans la salle de cinéma, comme si émettre un quelconque bruit pouvait être létal pour la famille que nous sommes en train de regarder. 

Au contraire de Get Out, il n’y a pas de doute sur le méchant de la situation, pas de revirement de situation mais l’histoire reste tout aussi prenante car l’on espère une solution à la situation de la famille Abbott et à la fin de ce règne du silence.

Ce nouveau genre de films d’horreur/thriller est sans doute une réussite car ils arrivent à garder les spectateur collé à son siège du début à la fin.

Pour tous ceux qui connaissaient John Kasinski pour son rôle dans The Office, une belle découverte dans un rôle bien plus sérieux qui le lance comme acteur à 360°.

 

Nouveauté: le coin de Scoob

VDE est heureux de vous annoncer le début de collaboration avec notre amis Youtubeur Scoob.

Passioné du genre horreur, dans sa chaine Scoob se penche sur les jeux vidéos d’horreur et reviews de films de ce genre, ici nous vous laissons sa critique de Sans un Bruit (attention la vidéo contient des spoilers du film). Bonne vision!

 

Natacha DA ROCHA