Addictes, les Français ?

Les vacances viennent de sonner, vous allez pouvoir raccrocher votre casquette pour une pause estivale bien méritée. Vous vous voyez déjà sur le bord de la piscine ou les pieds dans le sable chaud, les rayons du soleil dorant légèrement votre peau. Voilà ! C’est le paradis. Et pourtant, une petite sonnerie vient de retentir et vous vous précipitez sur votre écran de téléphone portable, sous l’oeil réprobateur de votre compagnon. Pourquoi n’arrivez-vous pas à décrocher ? Etes-vous addictes à votre écran ? Questions et réponses.

wifi2

 

Addiction, kezako ? 

Une addiction est une consommation, un comportement que l’on ne parvient plus à contrôler malgré les dommages qu’ils peuvent entraîner. Et même lorsqu’on se croit fort, on tombe parfois dans un paradis artificiel. Instagram, Facebook, Snapchat… tous ces réseaux sociaux offrent une vision de la vie des autres -et donc aussi de sa propre vie- tronquée, trop belle, trop simple. Beaucoup d’utilisateurs sont d’ailleurs déprimés lorsqu’ils contemple ce qu’ils croient être l’échec de leur existence face à celle des autres qui semble parfaite.

Les enfants, nés avec une tablette ou un smartphone entre les mains, sont souvent les premières victimes de ces addictions aux écrans. Ce sont eux qui, la plupart du temps, n’arrivent pas à déconnecter. Pourtant, selon une étude de la Fondation pour l’innovation politique, contre les addictions aux réseaux sociaux ou aux jeux vidéos, « les jeunes approuvent des mesures de régulation« , notamment des compteurs, informant ainsi l’utilisateur du temps qu’il passe sur son écran au lieu de découvrir le monde.

Quand l’addiction rend malade

Lorsque l’écran devient une drogue, lorsqu’on n’arrive plus à s’en passer, cela peut déclencher une série de maladie, telle que l’épilepsie par exemple. Sur RMC lundi, un jeune expliquait au micro d’Apolline de Malherbe être devenu épileptique à cause d’une surconsommation de jeux vidéos. Comme le signalait un médecin présent dans le studio, l’épilepsie est une maladie présente dans l’organisme dès la naissance et qui attend un élément déclencheur pour se déclarer.

Les jeux vidéos, les écrans et leur consommation excessive peut être cette étincelle qui va mettre le feu aux poudres.

Cette semaine, Apple, Facebook et Google annonçait la mise en place d’un régulateur de « réseaux sociaux », exactement comme sur une voiture, qui bloquerait l’accès au compte de l’utilisateur lorsque ce dernier aurait consommé son quota quotidien. Si certains sont pour, d’autres sont encore partagés. Ils dénoncent, entre autres, le fait que Google ou Facebook, déjà très présents dans nos vies, viendraient à contrôler encore un peu plus nos existences.

Dans tous les cas, profitez de l’été pour laisser votre smartphone à l’hôtel le temps d’aller faire bronzette à la plage. Vivez vos vacances avec vos yeux et tant pis si vos followers ne sont pas au courant. Mais que cela ne vous empêche pas de suivre Voix d’Europe. De temps en temps.

Bonnes vacances à vous !

L’ensemble de l’étude de la Fondation pour l’innovation politique est disponible ici

Chloé LOURENÇO