Le Puy du Fou, la recette du succès !

Qui aurait cru, il y a presque 30 ans, qu’un parc à thème historique mettant en avant l’Histoire d’une région de France, sans attraction à sensations fortes, aurait fait sensation ? Pas grand monde, et sans doute pas Philippe de Villiers, le créateur du Puy du Fou. Et pourtant, quasiment trois décennies plus tard, le Puy du Fou est un parc connu et reconnu dans le monde entier, élu récemment « meilleur parc européen ». Il y a de quoi ! Immersion directe en Vendée… 

 

Terre de Géants et de genêts en fleurs 

Pour magnifier sa région dont il est extrêmement fier, Philippe de Villiers, alors jeune haut-fonctionnaire et fils du vice-président du Conseil général de Vendée, écrit en 1977 un poème en découvrant les ruines du château du Puy du Fou, et décide de créer un spectacle exaltant l’histoire de la région. Il conçoit, écrit et réalise le spectacle dont la première représentation aura lieu le 16 juin 1978, sous le nom Cinéscénie, un spectacle nocturne qui souhaite retracer l’histoire de la Vendée du Moyen Âge à la Seconde Guerre mondiale à travers le destin d’une famille, les Maupillier.

Ce spectacle nocturne, animé par plus de 600 bénévoles appelés « Puyfolais », fait la renommée du site et incite, petit à petit, Philippe de Villiers à élargir son idée. Dès le début des années 1990, il crée le premier village du Puy du Fou, le village XVIII. Tout s’accélère. Le parc grandit, s’agrandit et devient l’un des parcs à thème les plus visités en Europe.

Le Meilleur parc européen

Trois décennies après sa création, la Cinescénie fait partie des plus beaux spectacles de France et d’Europe. Si vous ne l’avez pas encore vu, allez-y, courez-y, volez-y ! Le Grand Parc est lui aussi devenu le meilleur de sa catégorie.

L’espace d’un week-end, l’immersion dans l’histoire de France et surtout de la Vendée est totale. De l’Antiquité à la Révolution, en passant par les Vikings ou la Renaissance, on en prend plein les yeux. La musique, les textes, les décors, tout est fait pour vous mettre dans l’ambiance de l’époque. A la fin de chaque représentation, les spectateurs ressortent  émerveillés par ce qu’ils ont vu. Leurs yeux brillent et la magie se lit sur tous les visages.

 

Un parc qui innove 

Le Puy du Fou ne se contente pas de faire rêver le million de personnes qui se déplacent en ses lieux chaque année. Il essaye constamment d’innover et de s’inscrire dans une démarche écologique. Par exemple, le maître de fauconnerie du parc, Christophe Gaborit, a décidé d’éduquer des corbeaux freux pour qu’ils ramassent les mégots de cigarette et autres détritus laissés par les passants. Une idée révolutionnaire, où l’homme se sert de la nature pour la protéger. Le corbeau dépose tout d’abord un déchet dans une fente d’un casier à double tiroir, puis Christophe tire la planche en bois pour faire apparaître… des croquettes en guise de récompense !

BD-Corbeaux-ramasse-déchet_2_photo-6A force de répéter ce jeu, les deux corbeaux ont fini par associer nettoyage et nourriture, ce qui n’est pas négligeable avec des oiseaux aussi gourmands… Christophe nous avoue toutefois qu’ils sont si intelligents qu’ils essayent parfois de le leurrer avec… des bouts de bois !

 

Il est très difficile de récapituler ce parc, tant il est formidable et grandiose. La meilleure façon de se faire une idée, c’est encore d’y aller. Vous ne le regretterez absolument pas !

Chloé LOURENÇO

Une réflexion sur “Le Puy du Fou, la recette du succès !

Les commentaires sont fermés.