Traité de l’Elysée 2.0

Mettant leurs pas dans ceux de Charles de Gaulle et de Konrad Adenauer, Emmanuel Macron et Angela Merkel signent aujourd’hui même un nouveau traité de l’Elysée. Les deux dirigeants promettent un nouvel élan européen. 

 

traite elysee 1

 

Il y a 56 ans, jour pour jour

Le 22 janvier 1963, Konrad Adenauer et Charles de Gaulle signaient ensemble le Traité de l’Elysée, qui marque la réconciliation entre l’Allemagne et la France. Ce traité organise les relations interétatiques afin d’approfondir la relation entre les deux nations, jadis ennemies. La défense, les affaires étrangères, l’éducation et la jeunesse sont principalement visées. 

D’un point de vue institutionnel, le traité de l’Elysée impose que les chefs d’Etats français et allemands se rencontrent au moins deux fois par an. Les Ministres des Affaires étrangères des deux côtés du Rhin doivent, quant à eux, se rencontrer au moins trois fois par an, et de multiples réunions entre hauts-fonctionnaires sont organisées très régulièrement. Le principe est simple : discutons avant d’en venir aux mains ! 

C’est idée est encore présente aujourd’hui chez les deux chefs d’Etats. Tous les deux pro-européens, ils sont convaincus que seule une Europe plus forte et plus unie peut arriver à endiguer la crise actuelle. «Il y a cinquante-six ans, les Français et les Allemands osaient donner une nouvelle impulsion. C’est aussi ce que nous voulons aujourd’hui», lance Angela Merkel. «Nous voulons une Europe plus unie, plus efficace, plus protectrice, plus démocratique, qui s’affirme dans le monde et qui défend ses valeurs», complète Emmanuel Macron.

 

Un traité renforcé en 2019

Aujourd’hui, 56 ans après la signature du traité de l’Elysée, un nouveau traité du même nom est signé par Emmanuel Macron et Angela Merkel à… Aix-la-Chapelle. Ce dernier a pour but de renforcer les liens entre les deux pays, et de compléter ce qui existe déjà. Il prévoit notamment de renforcer « les liens déjà étroits entre l’Allemagne et la France, notamment dans les domaines de la politique économique, de la politique étrangère et de sécurité, de l’éducation et de la culture, de la recherche et de la technologie, du climat et de l’environnement, ainsi qu’en matière de coopération entre les régions frontalières et entre les sociétés civiles« .

Le traité d’Aix-la-Chapelle s’appuiera sur le socle fondateur du Traité de l’Élysée de 1963, qui a largement contribué à la réconciliation historique entre la France et l’Allemagne, pour viser un nouvel objectif de convergence accrue entre la France et l’Allemagne et préparer les deux pays aux défis auxquels ils sont confrontés au XXIe siècle. 

L’un des points clef de ce traité 2.0 est la création en 2019 d’une Assemblée franco-allemande dans laquelle siégeront 50 élus de chaque pays. Dotée de pouvoirs non contraignants, elle aura pour but d’encourager les propositions de loi de nature à encourager la coopération et la convergence entre l’Allemagne et la France. 

 

Chloé LOURENCO

Une réflexion sur “Traité de l’Elysée 2.0

Les commentaires sont fermés.