Jeux européens Minsk 2019

Le saviez-vous qu’il existait des jeux européens? Et oui tout comme les jeux panaméricains et les jeux asiatiques, depuis 2015 il existe désormais les jeux européens et cette année ils se déroulent à Minsk en Biélorussie.

Une première pour l’Europe en 2015

En 2009 le président du Comité Olympique Européen (COE), l’irlandais Patrick Hickey, constate que le continent européen est le seul à ne pas avoir de jeux contrairement à l’Amérique et à l’Asie, il propose donc la création de ceux-ci.

Ce n’est que le 9 décembre 2012 à Rome durant une assemblée des comités nationaux olympiques d’Europe que la création de jeux européens est votée avec 84% des voix.

La première édition se déroule en 2015 à Baku en Azerbaïdjan, et voit s’affronter des sportifs issus des 50 comités olympiques européens.

Les jeux européens 2019 en Biélorussie

La deuxième édition des jeux européens ont eu lieu cette année du 21 au 30 juin dans la ville de Minsk en Biélorussie. Seule la compétition d’aviron aura lieu dans la ville de Zaslawie à 29 km de la capitale biélorusse.

50 pays, 4000 athlètes, 200 médailles sont les chiffres de cette édition des jeux qui a vu les sportifs rivaliser dans 23 catégories de 15 sports différents. Ces jeux sont aussi l’occasion pour se qualifier pour les jeux plus prestigieux: les jeux olympiques. Effectivement dans 10 sports les athlètes ont pu obtenir les qualification pour les JO de Tokyo de l’année prochaine, dans 4 sport certains ont pu se jouer le titre de champion d’Europe.

6000 bénévoles ont été recrutés pour ces jeux et 1000 autres ont été engagés en qualité de réserve. Tous les bénévoles ont suivi une formation spécifique à ce type d’organisation.

Sur les 50 nations participantes 43 repartent avec au moins une médaille. La France termine la compétition avec 28 médailles (6 d’or, 9 d’argent et 13 de bronze), le tableau des médailles est dominé par l’expédition russe qui cumule 109 médailles.

Malgré le manque de publicité médiatique ces jeux européens sont un excellent entrainement pour certains athlètes en vue des JO de l’année prochaine.

Natacha Da Rocha