USA et Corée du Nord plus proches que jamais

Dimanche dernier Donald Trump a été le premier président américain à franchir la frontière nord-coréenne après sa rencontre avec Kim Jong-un.

Une rencontre historique

Les tensions présentent en début de mandat de l’actuel président des Etats-Unis entre les deux pays semble oubliées après que Donald Trump a réussi dans ce qui paraissait impossible: franchir la frontière nord-coréenne.

Dimanche 30 juin, le président américain et son homologue nord-coréen Kim Jong-un ont marqué l’histoire récente, Donald Trump a été le premier président à franchir la limite qui marque la séparation entre les deux Corées. Trump a déclaré qu’il agissait d’«un grand jour pour le monde. Cela signifie que nous voulons mettre un terme à un passé fâcheux et essayer de créer un avenir nouveau ». Kim Jong-un quand a lui espère trouver un dialogue plus ouvert avec l’occident grâce à son nouvel « ami » américain.

Nouvelle ère nord-coréenne

Malgré l’excentricité des deux personnages ce nouveau dénouement des rapports entre les deux pays semble mettre tout le monde d’accord. Moon Jae-in, président de la Corée du Sud et première personnalité à avoir rencontré Kim Jong-un au même endroit où s’est déroulée la rencontre avec Trump, s’est félicité que « la fleur de la paix se soit entièrement épanouie sur la péninsule coréenne ».

Le thème de la dénucléarisation de la Corée du Nord reste cependant délicat, en effet l’administration américaine souhaite que Pyongyang renonce définitivement à son programme nucléaire avant d’envisager une levée des sanctions internationales. La Corée du Nord refuse cette possibilité.

La Corée du nord recherche une ouverture économique au reste du monde mais les sanctions de l’ONU pèsent encore sur le pays. Donald Trump réussira-t-il a réouvrir le dialogue?

Natacha Da Rocha