Coronavirus : faut-il fermer les frontières ?

Depuis l’apparition et la propagation soudaine du CoVid-19 en Europe, la question de la fermeture des frontières entre pays de la zone Schengen se pose de plus en plus. Serait-ce vraiment utile ?

L’information n’a pu échapper à personne, le coronavirus s’est largement développé en Europe ces derniers jours. L’Italie est le pays le plus touché, suivi de la France, l’Allemagne et l’Espagne. Malgré les dizaines de décès à déplorer, la situation reste pour l’instant gérable au sein de l’UE. Mais plusieurs voix s’élèvent et demandent la fermeture des frontières.

Ces voix, ce ne sont pas n’importe lesquelles. Mais bien celles des partis populistes et d’extrême-droite des différents pays européens. Ces partis, anti-européens pour la plupart, prônent, de base, la fermeture des frontières entre pays de l’UE dans leur démarche xénophobe et anti-immigration.

La stratégie de la peur

Ils profitent maintenant de cette triste actualité afin d’attiser la seule chose qui leur fait gagner des voix : la peur. Cette stratégie purement politico-politicienne montre qu’ils n’y connaissent pas grand chose en gestion de crise. Pensent-ils que la fermeture des frontières va arrêter les contagions ? Le Covid-19 va-t-il s’arrêter car il y aura des contrôles de douane aux frontières ?

Nous avons pu constater que les contagions ont eu lieu même entre pays dont les frontières sont fermées et pour lesquels il y a des contrôles. Le problème ne vient donc pas de la fermeture des frontières en tant que délimitation. Le virus passe tout de même. Il ne faut pas se leurrer, avec ou sans frontière, la mondialisation a pris une telle place qu’une fermeture des frontières n’y changerait pas grand chose. Espace Schengen ou non, le virus aurait circulé et les pays européens auraient été touchés.

Pas une fermeture, mais plus contrôles

Néanmoins, il est sans doute raisonnable et judicieux de non pas fermer les frontières mais d’y imposer davantage de contrôles, notamment de fièvre, pour ceux qui reviennent tout particulièrement de zones à risques. Les frontières n’ont pas à être fermées mais des contrôles sanitaires ne seraient pas de trop avec le taux de contagion.

Une fermeture des frontières serait totalement inutile et inefficace. Ceux qui le revendiquent veulent seulement créer la psychose et accuser leurs opposants.

La situation du Covid-19 est à traiter avec la plus grande attention. Tout le monde est prié de respecter les règles d’hygiène. Le virus circule partout dans le monde. Mais nous ne devons pas laisser les opportunistes utiliser la peur pour gagner du terrain et des voix. La psychose ne fera qu’empirer la situation.

Wassila ZOUAG