Covid-19 : une leçon pour l’Europe

Le coronavirus a montré les failles de l’Europe, au niveau santé, économie ou solidarité. Ne serait-il pas temps pour l’Europe et chaque pays européen d’apprendre la leçon et agir en conséquence ?

Un manque de solidarité

Toute l’Europe, voire le monde, a pu le constater : les Etats membres n’ont pas été solidaires entre eux. Les réflexions des Pays-Bas sur les pays du Sud, vols de matériels à un pays voisin ou le manque d’investissement de l’Allemagne ont été les éléments les plus visibles. Auraient-ils réagi de la même façon si leur pays avait été aussi touché que l’Italie, l’Espagne ou la France ? La question se pose mais la réponse semble évidente.

Chacun doit faire face à la crise seul. Le domaine de la santé est un domaine géré nationalement et non pas au niveau européen. Peut-être est-ce pour cela que la plupart des Etats en pâtissent. Toujours est-il que chaque pays doit faire avec ses moyens du bord. Et tous ne sont pas dotés du même système de santé. Comment aider les pays les plus faibles quand même les plus forts ont du mal à gérer ?

Rapatriement des productions sanitaires essentielles

La leçon donnée est simple : il faut ré-ouvrir en Europe les productions des industries essentielles à la santé des citoyens. Gants, masques, blouses, médicaments étaient en grand majorité produits en Asie, surtout en Chine. La production, la main d’oeuvre et les transports y sont moins chers qu’une production en Europe. Certes.

Mais finalement, les pertes économiques que l’UE va subir à cause du coronavirus, sans parler des pertes humaines, seront certainement bien plus énormes que ce qu’aurait coûté les productions en Europe.

La santé est le domaine le plus important. Avoir du matériel de qualité, fabriqué par des industries locales et qui serait à disposition rapidement pour une réponse directe, doit être le projet prioritaire de l’Union européenne dans les mois et années à venir. Chaque pays doit être un minimum autonome. De plus, cela permettrait à l’Union d’être bien plus solidaire en partageant les productions d’un pays à l’autre, en particulier en temps de crise.

L’Europe ne devrait plus se reposer sur d’autres parties du monde pour tout ce qui touche à la santé. Quel qu’en soit le prix.

Wassila ZOUAG