L’Eurovision sans Eurovision

Une des choses dont le Covid-19 nous a privés cette année a été le festival de l’Eurovision. Les milliers de fans ont tellement été bouleversés que l’organisation a été « obligée » de revenir en quelque sorte sur leur décision et organiser un festival un peu différent…

Eurovision at home

Euro de football, les jeux olympiques…et l’Eurovision aussi succombe au Covid. Tout comme nombreux événements le festival de l’Eurovision n’a pas eu lieu « officiellement » cette année. Les téléspectateurs ont cependant pu découvrir samedi dernier une soirée spéciale intitulée Europe Shine a Light, au cours de laquelle chacun des concurrents a pu interpréter un extrait de la chanson qui aurait dû représenter son pays. 

Cette émission spéciale n’était pas une compétition mais plusieurs organisations et fan-clubs ont organisé leur propre compétition, invitant les internautes à voter pour leurs chansons préférées. Au moins trois initiatives du genre ont été menées, dont une par la très officielle OGAE, l’Organisation générale des amateurs de l’Eurovision. De plus Spotify a, de son côté, fait son propre palmarès en fonction des titres les plus écoutés.

Les différents artistes qui devaient représenter leur pays ont donc pu profiter de cette soirée pour expliquer comment ils ont vécu leur période de quarantaine, faire écouter une nouvelle version de leur musique mais surtout montrer leur soutien depuis chez eux.

Une soirée riche en hommages

Cette soirée Eurovision a été l’occasion de revivre certains moments forts des éditions passées, revoir les gagnants qui ont le plus marqué le festival (Netta y a présenté son nouveau single, Conchita Wrust a participé à un cover et Björn Ulvaeus de Abba a fait un discours sur l’importance que l’Eurovision a aux yeux de plusieurs).

L’Italie, l’un des pays le plus touchés par le Coronavirus en Europe, a eu droit à un hommage particulier car, comme l’a expliqué Jon Ola Sans, le superviseur exécutif sortant de l’Eurovision, Fai Rumore (qui en français se traduit « fais du bruit ») «symbolise la manière dont on peut s’unir par la musique. Elle nous a beaucoup inspiré quand on a commencé à travailler sur Europe Shine a Light ». Diodato, auteur et interprète de la chanson, a donc pu bénéficier d’une mini interview avec les présentateurs en live de Rotterdam et a également pu offrir au public européen une version live spéciale de Fai Rumore depuis une Arène de Vérone complètement vide « Chanter seul à l’intérieur d’un temple de la musique mondiale est un motif de fierté. Cela a été une grande émotion d’entendre ma voix résonner dans ce lieu magique, glisse Diodato. J’ai eu l’impression que le temps était suspendu, j’espère que les gens ressentiront la même chose samedi en voyant ces images » a-t-il expliqué lors de la conférence de presse.

Pas de festival donc cette année mais tout autant d’émotions, rendez-vous donc en 2021 toujours à Rotterdam!

Natacha Da Rocha