Nouvelles tensions à Hong Kong

Pékin a annoncé sa volonté d’imposer à Hong Kong une loi sur la sécurité nationale. Hier plusieurs manifestants se ont manifesté dans les rues, les tensions sont de retour à Hong Kong.

Les restrictions pour faire face à la pandémie du Covid-19 n’ont pas empêché des milliers de manifestants pro-démocratie de sortir dans les rues d’Hong Kong, des heurts ont éclaté avec la police qui a procédé à au moins 120 arrestations.

La journée de protestations débute après la déclaration à l’Assemblée nationale du peuple (ANP = Parlement chinois) du vice-Premier ministre chinois Han Zheng, principal dirigeant de Pékin en charge de Hong Kong lorsqu’il déclaré que “la détermination de Pékin à faire adopter la loi sur la sécurité nationale ne devait pas être sous-estimée”, l’ANP avait effectivement ouvert sa session en en annonçant sa volonté d’imposer à la Région administrative spéciale de Hong Kong une loi sur la sécurité nationale, sans passer par les législateurs hongkongais. Ces déclarations enclencherons quelques heures plus tard des émeutes.

De multiples grenades lacrymogènes ainsi qu’un canon à eau ont été utilisé lors d’affrontements qui ont vu “certains manifestants radicaux […] bloquer de nombreuses routes, briser des feux de circulation, allumer des feux et lancer des pavés sur la police” et “certains ont également vandalisé des magasins, tandis qu’au moins deux personnes s’opposant aux barrages routiers ont été agressées.” indique le quotidien hongkongais.

La pandémie du coronavirus a mis en stand-by plusieurs questions internationales, celle d’Hong Kong permis tant d’autres mais avec le déconfinement progressif les débats sont relancés.

Natacha Da Rocha