Femin’Histoire #46 : Valentina Terechkova

Première femme dans l’espace, son nom est pourtant tombé dans l’oubli. Valentina Terechkova a été la première à effectuer un vol dans l’espace en 1963, 2 ans seulement après Youri Gagarine, et elle reste à ce jour la seule femme à avoir fait un vol solitaire en orbite.

Guerre et communisme

Née en 1937 dans un village proche de la Volga, Valentina Terechkova a connu une enfance marquée par la guerre. Son père, conducteur de tracteur, et sa mère ont quitté la Biélorussie avant sa naissance. Son père est enrôlé dans l’armée en 1939 et y meurt quelque mois plus tard. La mère de Valentina déménage avec ses trois enfants à Iaroslav (à 270km de Moscou).

A 17 ans, Valentina quitte l’école et commence un travail dans une usine. Elle suit des cours par correspondance à l’Ecole technique de l’industrie légère et sera diplômée en 1960.

Plus tard, Valentina commence à pratiquer le parachutisme et fait son premier saut libre en 1959, à 22 ans. Elle devient ensuite instructrice dans ce domaine. Elle adhère au même moment à la Jeunesse du parti communiste soviétique, en pleine Guerre froide et course à l’espace. Communiste fière, elle gravit les échelons et gère la cellule de Iaroslav.

Première femme cosmonaute

En 1961, Youri Gagarine est le premier Homme dans l’espace. Valentina Terechkova songe à voler et y voit une vocation. C’est alors que les dirigeants soviétiques pensent à mettre en place une cellule féminine pour voyager dans l’espace afin de ne pas laisser ce fait historique aux Etats-Unis.

60 personnes sont sélectionnées dont Valentina Terechkova. Son adhésion au Parti communiste joue en sa faveur. Elle est sélectionné pour débuter les entraînements avec 5 autres femmes. Le groupe arrive en mars 1962 au centre d’entraînement de Moscou. Elles subissent la dureté de la discipline militaire, du communisme ainsi que le sexisme de leurs collègues masculins. Leur entraînement est dur et elles sont mises dans toutes les situations éventuelles, coupées du monde extérieur. Fin 1962, elle devient sous-lieutenant dans l’Armée de l’Air de l’URSS. Youri Gagarine ne tarit pas d’éloge sur Valentina Terechkova

Valentina Terechkova - Première femme dans l'espace | Astronomie Nova -  Club d'astronomie dans la Vienne (86)

Finalement, ses 5 camarades sont éliminées au fur et à mesure de l’entraînement. Fin de l’année 1962, Terechkova passe son examen final. Une fois encore, son idéologie communiste et ses bonnes manières lui permettent d’être sélectionnée, après de longs débats et l’appui de Gagarine.

Le 16 juin 1963 à 12h29, Valentina Terechkova décolle depuis Baïkonour. Emerveillée par la beauté de la Terre vu d’en-haut, Valentina échangent via radio des informations sur son vol avec un autre cosmonaute et la base. Une caméra de télévision diffuse même les images. Les Soviétiques se servent de Valentina Terechkova comme propagande du progrès social du communisme sur l’égalité hommes-femmes. Les Occidentaux suivent de loin et ne comprennent pas immédiatement. Le programme spatial soviétique est très secret et Valentina n’a jamais pu dire à sa famille, notamment sa mère, ce qu’elle faisait à Moscou. Cette dernière le découvre à la télévision le jour même.

Le lendemain, Valentina revient sur Terre en se parachutant. Son vol aura duré 70 heures et 43 minutes. Elle parle directement à Khrouchtchev de la situation. Valentina est en bonne santé. Une soirée triomphale l’attend à son retour à Moscou. Elle reçoit le titre de « Héros de l’Union soviétique » et l’Ordre de Lénine, deux des plus grandes distinctions de l’URSS. Malgré quelques critiques techniques qui considèrent sa mission comme un échec – et probablement une misogynie ambiante, Valentina Terechkova est entrée dans l’Histoire.

Après l’espace et politique

Devenue un symbole pour le communisme soviétique et l’égalité hommes-femmes, Valentina Terechkova voulait retourner dans l’espace. Elle préparait son départ dans l’équipe de Youri Gagarine en 1968 mais il meurt subitement lors d’un accident. Les dirigeants, voulant éviter de perdre un autre fort symbole, empêcheront Valentine de voler à nouveau et faire du parachute.

Elle se marin fin 1963 à un autre cosmonaute, Andrian Nikolaïev. Leur mariage a été « encouragé » par la régime soviétique, comme modèle de contes de fée. Khrouchtchev sera même présent. Valentina et Andrian ont une fille, Elena, née en 1964. Le couple se sépare quelques temps après et divorce en 1982.

Plus aucune femme russe n’ira dans l’espace avant 1982. Valentina deviendra par la suite instructrice au Centre des cosmonautes, colonel dans les armées soviétiques. Elle obtiendra son diplôme d’ingénieur en aéronautique puis un doctorat en 1977. En 1997, à 60 ans, elle est automatiquement mise à la retraite de l’Armée.

Valentina n’a cessé de participer de plus en plus aux activités communistes du régime. De 1966 à 1974, elle fait partie du Soviet suprême puis du Comité central du Parti communiste et enfin du Praesidium du Soviet suprême jusqu’en 1989. En 2008, elle devient députée de la Douma sur la liste du parti de Vladimir Poutine. Elle est toujours députée à ce jour.

Son nom n’a pas été retenu dans l’Histoire et n’est pas appris dans les manuels scolaires. Même si elle a beaucoup servi la propagande communiste, il n’en reste pas moins que Valentine Terechkova a marqué l’Histoire et est un symbole de l’égalité femmes-hommes.

Wassila ZOUAG