Le Portugal entre confinement et élections

Mercredi 13 janvier le Premier ministre, António Costa, a annoncé un nouveau confinement du pays pour faire face à la situation pandémique qui s’est fortement aggravée depuis le début de l’année ceci à quelques jours des élections présidentielles

Le parlement portugais a de plus approuvé le renouvellement de l´état d´urgence jusqu´au 30 janvier par un nouveau décret comme proposé par le Président de la République Marcelo Rebelo de Sousa. Ce décret prévoit entre autres la restriction à la circulation internationale avec test covid-19 obligatoire ou confinement à l’entrée du pays. Ce nouveau confinement est en vigueur depuis hier, vendredi 15 janvier, suite à la hausse des cas et de décès nombres les plus élevés depuis le début de la pandémie au Portugal en mars 2020.

Les nouvelles mesures seront en vigueur pendant mais pourront être réappréciées dans 15 jours. Les restrictions imposées sont les suivantes :

  • Rester chez soi comme aux mois de mars et avril 2020 ; « devoir de recueillement à domicile »  tel que le qualifie António Costa.
  • Télétravail obligatoire
  • Les établissements scolaires restent ouverts (crèches, écoles et universités)
  • Les commerces de biens essentiels restent ouverts (épiceries, supermarchés -limite de 5 personnes par 100m2-, pharmacies), les services de santé également.
  • Les restaurants et cafés ne pourront avoir qu´une activité de vente à emporter ou de livraison.
  • Les foires et marchés de produits alimentaires sont permis.
  • Les services publics sont disponibles sur rendez-vous.
  • Les tribunaux se maintiennent en activité.
  • Les célébrations religieuses sont autorisées et doivent suivre les normes de la Direction Générale de la Santé.
  • Il est possible de faire de l´exercice en plein air

Par contre seront fermés :

  • Les coiffeurs et barbier
  • Les gymnases
  • Les espaces culturels

Le peuple portugais pourra cependant se déplacer pour aller voter lors des élections présidentielles prévues le 24 janvier. En effet, le 24 novembre dernier c’est l’actuel président de la République Marcelo Rebelo de Sousa qui a annoncé la prochaine date des élections présidentielle comme prévu par la loi électorale « fixera la date du premier tour de scrutin pour l’élection de la présidence de la République au moins 60 jours à l’avance » ce décret a été signé par le président 61 jours avant la date des élections.

Marcelo Rebolo De Sousa très apprécié par les portugais se représentera comme candidat et les sondages semblent aller en sa faveur. Il devra faire face à: Ana Gomes, Marisa Matias, André Ventura, Tino de Rans, Tiago Maya et João Ferreira.

C’est un début d’année mouvementé pour le petit pays de la péninsule ibérique qui a également pris la tête de la présidence du Conseil de l’UE et se retrouve pour la première fois depuis le début de la pandémie à devoir faire face à la crise sanitaire tout en organisant les élections mais en restant à la maison!

Natacha Da Rocha