L’ONU lance l’alarme sur le climat

Dans son récent rapport, les Nations Unies préviennent sur les différents records battus en ce qui concerne les concentrations de gaz à effet de serre, l’élévation du niveau de la mer, la température et l’acidification des océans.

Dans son rapport intitulé « Etat du climat mondial en 2021 » publié mercredi 18 mai, l’OMM (Organisation Mondiale Météorologique) prévient que le système énergétique mondial est entrain de conduire l’humanité à la catastrophe.

Petteri Taalas, chef de l’OMM a déclaré que « « Notre climat change sous nos yeux », ce sont en effet quatre marqueurs-clés du changement climatique qui ont battu de nouveaux records en 2021, mentionne le document : les concentrations de gaz à effet de serre, l’élévation du niveau de la mer, la température et l’acidification des océans.

Antonio Guterres, à la tête de l’ONU, a expliqué que ce rapport est « une litanie lamentable de l’échec de l’humanité à lutter contre le dérèglement climatique » et que « le système énergétique mondial est brisé et nous rapproche de plus en plus de la catastrophe climatique » il a enfin incité à « mettre fin à la pollution par les combustibles fossiles et accélérer la transition vers les énergies renouvelables avant d’incinérer notre seule maison ».

L’OMM a déclaré que l’activité humaine provoquait des changements à l’échelle planétaire : sur terre, dans l’océan et dans l’atmosphère, avec des ramifications néfastes et durables pour les écosystèmes confirmant ensuite que les sept dernières années étaient les sept années les plus chaudes jamais enregistrées.

Pour faire face à cette crise, Guterres propose cinq actions pour relancer la transition vers les énergies renouvelables « avant qu’il ne soit trop tard » :

– mettre fin aux subventions aux combustibles fossiles

– tripler les investissements dans les énergies renouvelables

– simplifier les formalités administratives

– sécuriser l’approvisionnement en matières premières pour les technologies d’énergies renouvelables

– faire de ces technologies des biens publics mondiaux librement disponibles

« Si nous agissons ensemble, la transformation des énergies renouvelables peut être le projet de paix du XXIe siècle », déclare enfin M. Guterres.

Natacha DA ROCHA